Un Rassemblement, pas comme les autres, à Dar-Nadjah

Suite à la rencontre du samedi 13 dernier entre la Notabilité de Ndzuwani et le Gouverneur Son Excellence Dr Abdou Salami Abdou, un rassemblement estimé à deux mille personnes environ et élargi à l’Union de l’Opposition s’est tenu le samedi 20 décembre 2018 au palais de Dar-Nadjah.
Plusieurs personnalités se sont succédées devant le micro après le Fatha et la lecture des versets du Saint Coran.

Il s’agit du porte-parole de la notabilité d’Anjouan Mohamed Elhad Mahadali, l’ancien Vice-président à l’Assemblée Nationale Mohamed Djaffar, le Député Elfasse de Mwali, le Député Ali Mhadji de Ngazidja et ancien membre du CRC, le S.G. du parti JUWA : Barwane, l’ancien Gouverneur Mouigni Baraka S. Soilihi, l’ancien ministre Mouhibaka Baco de Mohéli ainsi que le Locataire de Dar-Nadjah Dr SALAMI.
Plusieurs points ont été retenus lors des différentes interventions. Parmi lesquels, figurent des recommandations au dialogue permanent et constructif entre les Autorités insulaires et le Gouvernement central ; des inquiétudes sur l’inexistence de la Cour Constitutionnelle et d’un organe de lutte contre la corruption, entre autres, et sur le fait de museler la liberté d’expression ; des interrogations sur le choix des représentants au Comité de Pilotage des Assises Nationales (CPAN), « est-ce que ce rendez-vous ne vise pas une pérennisation du Pouvoir actuel » ? _ Toutefois il a été dit haut et fort que le Président Azali doit remettre le pouvoir à un Anjouanais le 26 mai 2021 et le 26 mai 2026, celui-ci doit revenir à un Mohélien.
La nomination du Directeur régional des travaux publics par le gouvernement central a également surpris les orateurs dont l’ancien Mouhafidhou de Ngazidja qui a rappelé que c’est lui qui a nommé le Directeur régional des travaux publics.

Enfin, le 1er Magistrat de l’île Dr SALAMI s’est réconforté de la mobilisation des Anjouanais et Anjouanaises et a vivement remercié les délégations de Mwali et Ngazidja de lui avoir témoigné de leur solidarité. Le Gouverneur s’est également réjoui de la sagesse et la clairvoyance de la notabilité de Ndzuwani et n’a pas manqué de saluer la vigilance et le patriotisme des jeunes Anjouanais.

S’agissant de la présidence tournante, « C’est bien ça, le 26 mai 2021 la destinée du pays doit être confiée à un Anjouanais, et le 26 mai 2016 à un Mohélien », a-t-il répété.
Et, l’intérêt général doit primer sur l’intérêt personnel, a-t-il conclu.

Gouvernorat d’Anjouan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*