Un service de maternité pour le centre Médico-urbain de Moroni

Le ministère de la santé à travers le programme PASCO 2 a inauguré hier mardi le service de maternité du centre médico-urbain (CMU/PMI). Les intervenants ont évoqué les efforts déployés par les partenaires de la santé pour la construction de cette maternité des zones urbaines.

Avant la démolition de certains bâtiments de l’hôpital El-Maarouf, le gouvernement essaie de trouver des solutions pour faciliter l’accès de la population en matière de soins notamment pour les accouchements. A travers le programme Pasco 2, financé par l’Agence française de développement, le ministère de la santé a inauguré le service de maternité performante au centre Médical Urbain de Moroni, afin de répondre aux besoins de la population en matière de santé, surtout celle de la femme enceinte.

Disposant d’une salle d’hospitalisation, d’une pharmacie, d’une salle d’accouchement, et d’une salle de réanimation du nouveau né avec tous les matériels adéquats, cette maternité complétera celle de la santé militaire pour ceux qui sont aux alentours de Moroni. « Le personnel de cette maternité doit « faire bon usage de ces acquis et travailler avec dévouement », déclare Moussa Mahoma, le ministre de la santé. Il a assuré que son ministère œuvrera pour l’atteinte des objectifs mondiaux auxquels le gouvernement s’est engagé, notamment la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile. « Du matériel sera  remis à ce centre pour assurer son bon fonctionnement », poursuit-il.

De son coté, la commissaire à la santé de Ngazidja a appelé le personnel de ce centre à servir de modèle pour le bien être de la population. « Le gouvernorat de l’île fait de l’accès des soins de tous les comoriens une politique d’innovation et de reforme que chacun dans  son domaine doit mettre en œuvre avec toute sa volonté, son courage et sa détermination », souligne Maissara Adam.

Pour rappel, le bâtiment dont dispose le centre urbain médical de Moroni est inauguré en 2016. Le Pasco 2 a déboursé 123 000 000 KMF pour les équipements, 1 300 000 KMF pour le réseau d’eau. Il dispose d’un service de consultation générale, vaccination, planning familial, dentisterie, échographie, laboratoire et il facilite la classe moyenne de la population comorienne en matière de soins de bonne qualité. L’inauguration de la maternité permettra aux  femmes d’avoir une meilleure qualité de soins afin de les épargner de la mortalité lors de l’accouchement. La fin de la cérémonie a été marquée par la remise d’une médaille à la femme exemplaire dans son travail, Soibira Adallah, 25 ans en surveillance générale pour ses bons et loyaux services.

Moinadjoumoi papa Ali, Etudiante en CJM UDC/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*