Un théologien condamne les propos du porte parole de Beit Salam

Le jeune théologien musulman, Bilal Soidiki a condamné sur les réseaux sociaux les propos tenus lors d’un meeting par le porte parole de Beit Salam. Mohamed Ismaila a appelé à croire au projet d’Azali on croit au Coran.

3 commentaires sur Un théologien condamne les propos du porte parole de Beit Salam

  1. il faut que le peuple sache très bien qui il va choisir car pour Azali et ses partisans ce n’est qu’un début,aujourd’hui le projet est hissé au statut du coran,demain étant élu,il se prendra peut etre pour le prophète car ça fait longtemps qu’il se fait passer pour un imam mais c’est vrai mon frère qui a écrit le 1er commentaire, le peuple comorien mérite ce qui lui arrive jusqu’au jour où il se décidera de changer,dire qu’il y a aujourd’hui des simples citoyens qui sont prets à voter Azali malgré le lourd bilan (après tant d’années au pouvour) et les difficultés qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne.Moi personnellement voter Azali est synonyme de dire oui à la destruction totale et à l’anéantissemnt du pays
    « un mauvais président est destiné à un mauvais peuple car un bon peuple ne peut pas choisir un mauvais président » alors le 24 mars on a rendez-vous avec notre propre histoire tachons de l’écrire de la meilleure des façons

  2. Rien ne me surprend venant des partisans du régime.
    Je crois que le pouvoir leur monte tellement à la tête qu’ils perdent la notion des réalités, banalisant comme la desacralisation de la parole de dieu. La religion sert de levier pour manipuler et endormir ce misérable peuple qui mérite pleinement ce qui lui arrive par son silence et sa passivité complices.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*