Une chasse en cours pour retrouver des journalistes de Radio Kaz

La gendarmerie mène en ce moment même une opération de recherche dans trois quartiers de Moroni où se cacheraient des responsables de Radio Kaz dont le journaliste Oubeidillah M’changama. Quelles que soient les reproches, le pouvoir s’enfonce davantage dans ses dérives autoritaires.

Une véritable chasse qui fait honte aux éléments du PIGN qui scrutent les quartiers en question. Les gendarmes mènent des fouilles, font des allers-retours et interrogent les passants. Objectif : mettre la main sur ces responsables à commencer par Oubeillah M’changama. Après avoir poussé Agwa dans le maquis, les autorités veulent enterrer Radio Kaz, seule radio qui ose donner la parole à ceux qui ne partagent pas les avis du pouvoir.

Des méthodes brutales qui rappellent une époque révolue : celle d’Idiamine Dada, Mobutu et Bokassa. Des chefs d’Etat qui ont connu une triste fin de règne et qui ont écris les plus sombres pages de l’histoire postindépendance en Afrique. Il est de temps de mettre fin à ces harcèlements contre les journalistes en prenant les vraies mesures pour reformer sérieusement le secteur des medias dans le pays.

Abdillah Saandi Kemba

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*