Une compétition pour relancer la rénovation du stade de Moroni

« L’Union des Clubs de Moroni (Ucm) a besoin de fonds pour redynamiser la politique de rénovation du stade. C’est donc l’objectif de ce tournoi », explique Kamal, chargé de communication de Volcan et sociétaire du l’Ucm. Au programme 6 concurrents : 4 de Ngazidja et 2 des îles.

Le tournoi de football est organisé en double phase, régionale et nationale. Pour Ngazidja, 4 équipes (Volcan de Moroni/Uranus de Boeni et Enfants des Comores de Vouvouni /Coin nord de Mitsamiouli) s’affrontent en demi-finales. Les finalistes croiseront le fer à Moroni avec Djoiezi-Club (Mohéli) et Fco, Football Club d’Ouani (Anjouan).

Pour le moment, Volcan, vainqueur par forfait d’Uranus par 3/0, et les invités des îles ont obtenu leurs tickets pour la phase nationale. Le 4e prétendant au titre émergera du coriace duel, qui oppose aujourd’hui au stade de Moroni, les frères adversaires, Enfants des Comores, promu fraîchement en D1 et Coin nord, gros cylindré et vice-champion de Ngazidja. La demi-finale (Bambao # Mitsamiouli) s’annonce serrée et très palpitante. Il va se dérouler dans un climat amicalement très tendu. « C’est Vouvouni, D2 qui avait mis fin au rêve de Coin nord de jouer la finale de la coupe des Comores. Cet après-midi, le public débordera pour vivre cette revanche difficile, sur le plan technique et tactique », explique Kamal.

Certes, diverses personnes morales et physiques ont beaucoup investi sur la construction du stade de la capitale et la rénovation de certains points, notamment les grillages de sécurité, les vestiaires, etc. Mais, malgré ce gros effort financier, beaucoup reste à faire. L’Ucm doit collecter des sous et terminer la réhabilitation du stade. « C’est donc l’objectif de ce tournoi », explique Kamal.

La phase nationale pourrait connaitre de grosses difficultés organisationnelles. Les Anjouanais et les Mohéliens comptent rejoindre Ngazidja par voie maritime. « Depuis un certain temps, la liaison par bateau entre Mwali et Ngazidja est quasi coupée », s’inquiète notre interlocuteur. Cette perturbation est due à une draconienne politique de restructuration de la flotte maritime. Les va-et-vient des bateaux fantômes sont désormais enterrés. Récemment, la délégation de Djabal Football-Club aurait rejoint Chindini par Japawa, après le match retour du championnat.

BM Gondet

2 commentaires sur Une compétition pour relancer la rénovation du stade de Moroni

  1. En ce qui concerne, la rénovation du Stade de Moroni, ausdi sera, serait une très bonne chose.
    Pourquoi? Moroni appartient aux comoriens!
    Moroni est la face vive des Comores.
    Moroni est donc, la capitale : le bien de tout.
    Je pense qu’il serais bon même en France, qui est une initiative de collecte pour venir en aide à ce stade sui nous appartient.
    Vive les bonnes initiatives comme…

  2. Le développement d’un pays débute sur une évolution constante des leurs infrastructures,.
    Cette idée de la BAD, comme soulignée, met l’accent sur d’abord, le secteur énergétique, qui je pense pourra si pertinence ôter la pauvreté instantanée qui ravage notre pays, serais une bonne chose.
    Pourquoi? La santé c’est une des richesse première, ensuite, une réforme maîtrisée7
    avec pertinence et donc, efficace sur la mise en place d’une politique de restructuration, adaptée… Sur la gestion administrative, fiscale et financière.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*