Une délégation représentant les comités Eco-Schools des Comores, de Madagascar,..à la réunion annuelle de la Fondation pour l’éducation environnementale 

​Maurice, le 31 octobre 2016 –  Une délégation représentant les comités nationaux Eco-Schools des Comores, de Madagascar, de Maurice, des Seychelles et de Zanzibar participe du 31 octobre au 2 novembre à la réunion annuelle de la Fondation pour l’éducation environnementale (FEE) sur le programme Eco-Schools. 
Chaque année, les partenaires de mise en œuvre de ce programme – qui regroupe à ce jour 64 Etats – se réunissent dans l’un des pays participants dans le but de développer et d’améliorer les standards de qualité de l’éducation environnementale à l’échelle mondiale et de veiller à ce que le programme Eco-Schools demeure à jour et pertinent pour les besoins éducatifs dans le monde. Cette année, la réunion est organisée par WESSA (the Wildlife and Environment Society of South Africa) à Johannesburg en Afrique du Sud.
« La réunion de cette année se concentrera fortement sur la façon dont le programme Eco-Schools soutient les Objectifs de développement durable des Nations unies (ODD). C’est pourquoi, à travers le projet ISLANDS de la Commission de l’océan Indien (COI), financé par l’Union européenne, il est important que nos comités nationaux soient représentés et participent activement à cette rencontre », a déclaré Olivier Tyack, coordonnateur du projet ISLANDS au sein de la COI.
Le programme Eco-Schools a été développé par la FEE au Danemark. En novembre 2014, il a été reconnu par les Nations unies comme « l’un des projets de développement durable les plus efficaces au cours des 10 dernières années ». Le programme est actuellement mis en œuvre dans 64 pays à travers le monde et introduit dans la région de l’océan Indien, spécifiquement aux Comores, à Madagascar, à Maurice et à Zanzibar par le projet ISLANDS grâce au financement de l’Union européenne et avec le soutien technique et la mise en réseau du gouvernement des Seychelles, qui a établi ce programme en 1994. 
Dans la région, un total de 72 écoles, représentant plus de 25 000 élèves, est impliqué dans la phase pilote du programme. L’Union européenne soutient la COI dans son programme d’éducation à l’environnement depuis plus de 10 ans. 

Illustration
Illustration

« Cette rencontre sera l’occasion pour les comités nationaux de la région de bâtir des réseaux de parrainage international et de partenariats organisationnels et de renforcer la liaison entre les différentes écoles. En outre, chaque ONG travaillera avec le personnel de la FEE pour entamer le processus d’adhésion formelle à cette fondation – conformément à la participation de la COI au programme Eco-Schools de la FEE – pour assurer la viabilité à long terme de ce programme dans chaque pays. La réunion offre également un espace de discussion de haut niveau pour démontrer le succès de l’approche régionale Eco-Schools dans les pays de l’océan Indien », a poursuivi Olivier Tyack.
La délégation de l’océan Indien profitera également de cette occasion pour organiser des séries d’échanges d’expériences avec WESSA, chargée de la mise en œuvre du programme en Afrique du Sud. Dans ce pays, l’ONG a atteint plus de 400 000 apprenants impliquant environ 16 000 enseignants dans 9 provinces où est mis en œuvre le programme.  
En mars 2015, WESSA et le Département national sud-africain de l’eau et de l’assainissement ont obtenu le prix des Nations unies « Water for Life » dans la catégorie des meilleures pratiques pour un projet conjoint impliquant Eco-Schools. Ce même projet a reçu le premier prix dans la catégorie conservation de l’eau aux « Eco-Logic Awards » d’Enviropaedia au mois d’avril 2016.
Pour plus d’informations sur:
Le programme Eco-schools au niveau global : www.ecoschools.global 

Le programme Eco-schools dans la région de l’océan Indien : eco-schools.io/

Le programme Eco-schools au Seychelles : www.ecoschoolseychelles.org  

L’ONG the Wildlife and Environment Society of South Africa (WESSA) : www.wessa.org.za 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*