En ce moment

« Une disparition humiliante », Said Larifou réagit sur la mort d’Ibrahim Halidi

« CONDOLÉANCES

Les décès dans des circonstances particulièrement humiliantes , intervenus en moins de 48h, de deux personnalités politiques de notre pays , les Comores , doivent interpeller notre conscience et soulèvent des sérieuses questions sur nous comoriens , sur notre vivre ensemble et sur ce qui reste du socle des valeurs héritées de nos ancêtres. Qu’es ce qui nous arrive ? Pourquoi ? Pourquoi autant de haine ? Pourquoi tant de lâcheté ? La course à toute forme de profits , de gloire immédiats et à l’honneur justifie autant de lâcheté, ce déficit de fraternité et de solidarité dans la société comorienne ?

ZISKAKAN ( JUSQU’À QUAND ) allons nous subir cette grave démission ! Nos glorieux frères et patriotes sont partis sans doute avec le sentiment d’avoir donné à notre pays ce qu’ils avaient de meilleur en leur foi pour nous , notre avenir et celui des générations à venir . Oui , toutefois , je suis très triste pour notre pays qui ne reconnait plus les siens .

Je suis témoin de l’indifférence de la Nation aux procès des présidents au Abdallah et Djohar ,le premier tué par des mercenaires et l’autre destitué par ces derniers .Ce mépris aux souffrances du peuple comorien et notamment à celles des hautes personnalités de notre pays se traduit , aujourd’hui , par le refus du colonel Azali assoumani de respecter la décision du juge d’instruction en date du 3 janvier 2020 , ordonnant l’évacuation sanitaire du président sambi à l’étranger , décision judiciaire prise sur la base des avis médicaux et l’ indifférence à la maladie et souffrance physique mais aussi morale de ibrahim halidi , ancien premier ministre finalement évacué à mayotte par sa famille en kwasa kwasa

Rien ne peut justifier la disparition humiliante d’un être humain , la mort est notre prochaine et dernière étape dans cette vie dont la durée ne dépend que de lui , le Tout Puissant .

A leurs proches , mes salams, ma tristesse et mes condoléances et au peuple comorien persévérance dans notre quête pour plus d’amour , de fraternité et de solidarité

Fraternellement

Said larifou »

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*