En ce moment

Une domestique philippine attachée à un arbre par ses employeurs saoudiens

Une domestique âgée de 26 ans et travaillant depuis plusieurs mois pour une famille aisée à Riyad, en Arabie saoudite, a été attachée à un arbre par ses employeurs pour avoir oublié un meuble à l’extérieur.

Choquant. Une femme originaire des Philippines, âgée de 26 ans, nommée Acosta Baruelo, et travaillant comme domestique chez une famille aisée à Riyad, a été attachée à un arbre par ses employeurs pour avoir posé un meuble coûteux à l’extérieur, où il risquait de se décolorer au soleil.

Selon plusieurs médias philippins, une collègue également philippine aurait pris des photos montrant Lovely attachée par les poignets et les jambes à un arbre dans le jardin de la famille le 9 mai. Elle a également déclaré que leur employeur les punissaient sévèrement chaque fois qu’elles commettaient des erreurs au travail. La photo a vite circulé sur le web suscitant l’indignation des internautes.

Alertée de l’incident, l’ambassade des Philippines à Riyad a réagi en rapatriant Lovely Acosta Baruelo. L’ambassade des Philippines à Riyad a indiqué que le cas d’ Acosta Baruelo leur avait été référé le 9 mai et qu’elle avait été rapatriée le jour même. ‘

S’exprimant cette semaine, Lovely Acosta Baruelo a déclaré: « Merci beaucoup à tous ceux qui m’ont aidé. Je veux aussi demander de l’aide pour les autres Philippins restés en Arabie Saoudite. Ce sont eux qui m’ont aidé et mis en ligne mes photos. J’ai peur pour leur sécurité. J’espère qu’ils seront eux aussi secourus ».

Il est à noter qu’environ 2,3 millions de Philippins, dont plus de la moitié sont des femmes, travaillent au Moyen-Orient et en Afrique. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois qu’un incident pareil se produise en Arabie saoudite, les domestiques philippines étant très souvent victimes de torture et de mauvais traitement de la part de leurs employeurs.

H24info

2 commentaires sur Une domestique philippine attachée à un arbre par ses employeurs saoudiens

  1. voilà les gentils saoudiens tant aimés par les comoriens. ce genre d’actes commis à mayotte conduira l’employeur directement en prison parce que notre pays est un pays qui respecte le droits humain. mais est-ce le cas au comores, dans le cas même où faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime peut nous conduire en prison.

Répondre à mjomba Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*