En ce moment

Une « ÉMERGENCE » sur un fond de mensonges, le représentant du PNUD et de l’UA n’en croient plus

[Tribune] « ÉMERGENCE » sur un fond de mensonges, le représentant du PNUD et de l’UA n’en croient plus et le peuple comorien non plus.

▪ »Nous avons connu plus de 30 coups d’État… coups d’État certes, mais presque pas des morts. C’est plus qu’un insulte à la dignité, à la mémoire collective et à l’intimité des familles. Nous avons plus de 3 présidents assassinés, une classe politique qui porte dans sa conscience cette page sombre de l’histoire de notre pays.

▪ L’émergence horizon 2030 est une vision d’un Homme ( Azali ) après dix ans de chômage.
Faux , les représentants des institutions africaines le savent pertinemment. Il s’agit d’un concept figurant sur le fameux  » Agenda 2063″ une sorte de feuille de route qui définissent la trajectoire que les pays africains doivent emprunter à la fois sur le plan continental et au niveau de chaque pays afin de se lancer dans une dynamique de progrès politique, économique et sociale.

Idem comme le concept des assises nationales, Azali se saisit du concept émergence et en faire sien. Ce qui n’est pas mauvais en soi. Cependant tout est vidé de son sens et détourné à des fins personnelles et partisanes.

D’après les représentants du PNUD et de l’UA, le compte n’yest pas. A toute chose, il faut un préalable. Il faut un État vertueux, une stabilité politique, une bonne gouvernance, une justice. Ce qui n’est pas le cas actuel aux Comores.

Bref, sur le fond et la forme le PCE est beau. Mais ça ressemble à ce parabole arabe » Kamathali l’himar yahmil asfara ». C’est comme l’âne qui transporte des lives.

BenAliMbae * Mhori *

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*