Une éthique médicale bafouée par les autorités politiques et médicales

Opinion libre:

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Chaque métier a un code déontologique, une morale et une probité. Or, les Comores demeurent une exception en matière d’éthique. L’immortalité de l’âme règne dans un pays laminé par la corruption, l’abus des biens sociaux et les détournements de mineures.

Par ailleurs, les comoriens sont les champions de l’immortalité et le non respect de l’éthique. Penons l’exemple dans le domaine médical. Il s’avère que les médecins comoriens refusent de soigner les patients s’ils n’ont pas sur place certains billets de banque. Or, chaque médecin avant de recevoir son diplôme, il prête serment en jurant devant ses corps qu’il accomplira son travail avec éthique et probité. Il s’agit de son devoir de soigner les patients avant de demander les billets de banque.

Contrairement à leurs engagements, les médecins comoriens refusent d’accomplir leur devoir de soins. Beaucoup de patients meurent dans les cimetières de l’hôpital el marouf de Moroni car,ils n’ont pas de quoi à payer une opération chirurgicale. Ce sont des assassinats. Car un médecin doit d’abord sauver des vies avant de demander de l’argent.

Toutefois, personne n’ouvre les yeux pour dénoncer ce comportement hideux. Cette situation est désintéressante aux yeux de la population et pour les autorités.

D’abord, pour les autorités se soigner aux Comores est devenu trop dangereux. Comme elles ont de quoi à payer les cliniques étrangères via vos impôts, ils ne s’intéressent plus aux hôpitaux comoriens.

Quant à la population, une majorité se trouvent bien loti par l’intermédiaire de la diaspora. Toutefois, ceux qui sont mal lotis se retrouvent dans les cimetières de l’hôpital el marouf. Ils mourront hélas, prématurément dans des conditions abjectes car, ils n’ont pas des frères ni sœurs à l’extérieur.

Il faut dire que tout le monde s’indigne du comportements de certains médecins qui refusent de sauver des vies par ce que le patient n’a pas 200 euros. Au XXIe siècle, des milliers des comoriens décèdent parce qu’il n’y a pas de gasoil ou d’oxygène pour alimenter les hôpitaux. Où sont les hommes de bonne foi?

Il faut dire par ailleurs, que certains pays ne cessent de venir en aide à l’État comorien. Mais, ces aides sont détournés et revendus à des pays voisins ou à des cliniques privées.

Donc, les autorités comoriennes pourries payent fortement les conséquences de leurs actes.

Imani

4 commentaires sur Une éthique médicale bafouée par les autorités politiques et médicales

  1. Ahmed, tu oublies toujours d’ajouter et notre département bananier, les deux( la république bananière et le département bananier) bien manipulés par le très malin diplomate et arrogant français…..mais tout de même sa malice s’explique par la faiblesse et la cupidité d’un peuple sensé former une nation……..j’aime bien le réalisme et ça coûte rien cher frère.

    • Ensuite, la France sait avec qui elle a affaire, les mahorais et les autres iles c’est comme être l’amant de deux soeurs,tu es capable de les conduire à la dérive et les amener au k.O.sans se rendre compte cependant que l’une ou l’autre se dit la plus aimée.

    • Département Bananière ok , mais je t ‘ assure Ouled que tu ne trouveras jamais un Mahorais hyper doué en Vanito-cratie et en Mythomanie comme un Grand Comorien en costume cravate avec une mallette remplie des papiers d’ Etats civiles falsifiés , des cartes de séjours falsifiés , des Diplômes falsifiés ou achetés voire volés et aussi des bananes à l’ intérieur pour bien remplir la manette .

      Mon père avait fait ses études de médecine à Dakar avec votre ancien président Comorien Said Mohamed CHECK .
      Feu said Mohamed Check avait échoué dès la première année de médecine ,il a alors suivi des études d’ infirmier durant 2 ans . A son retour dans son pays La Grande Comores , il s’ est proclamé un Grand MEDECIN .
      Avec tout le respect que je lui dois et paix à son ÂME , mais voila les dérives de ce république. Tu peux tjrs vérifier les archives des diplômés de médecine à Dakar si tu trouveras son nom , tu peux venir couper ma main .
      Toi qui me vante que vous avez beaucoup d’ élites , des gens hautement instruits et que les Mahorais sont des Gnombés , nous préférons rester des incultes et ne pas tuer nos propres frères, soeurs, mères enfin nos familles par des diplômes médicales truqués.

      Enfin , as tu oublié que le malin Diplomate arrogant c’est l’ union soviétique, je te rappelle l’histoire qu’ aux année 1980 , Les Comores et Madagascar n’en voulaient plus de la France et se rallié à l’ union soviétique. Moscou a pris plusieurs plusieurs étudiants Comoriens ayant réussis leur Bac pour les mettre dans la faculté de médecine LUMOUMBA à Moscou , ils ont été formé à la médecine de catastrophe et du tiers mondiste pendant deux ans seulement , et on leur a livré un certificat de médecine de catastrophe alors que les étudiants Russe étaient dans les facultés de médecine pour 8 années d’ études .
      Des médecins comoriens sont formés pendant deux ans à Moscou alors que même un Infirmier d’ Etat Français fait 3 ans d’ études . D’ailleurs ses médecins du régime communiste doivent se reconnaitre en lisant mon billet .
      Et maintenant on se rencontre que l’ hôpital de référence El-Maanrouf est un vrai mouroir et certains médecins n’ ont ni éthique , ni déontologie , ils ne respectent pas le serment d’ HYPOCRATE , mais font surtout du charlatanisme . Dernièrement ,une femme enceinte de jumeau n’ a pas perdu la vie car elle n’ avait pas les 300 euros pour payer son admission ?. Voila les dérives bananière , 3 âmes ont perdu la vie devant l’ hopital .
      Ouled tolere cela car c’est système. J’ ai vraiment pitié de toi car je pensai que tu allais être parmi la jeunesse Comorienne comme IMANI l ‘auteur de cet article qui condamne fermement ce système criminel et délétère qui met en danger la vie d’ autrui quelque soit sa classe sociale , le patient doit être pris en charge et être soigner pour sauver sa vie après réclamer du MAPESSA . La vie humaine est supérieur à tout .

  2. Bravo Imani, très bel article .
    Beaucoup des questions à s’ interroger et nous laissent dans le doute ? .
    Sont ils des vrais médecins ou des charlatans ?, font ils partis de ceux qui ont acheté leurs diplôme à Mada et en Afrique ?, ont t’ils vraiment prêté le Serment HYPOCRATIQUE ? , ont ils une âme et une conscience pour laisser mourir ses pauvres patients ?.Sincèrement nous pensons qu’ils ont plutôt prêché le serment d’ Hypocrite .
    La plupart de ces pauvres malades , déjà soufrant sont obligés de prendre le Kwassa vers Mayotte pour se faire soigner gratuitement profitant de notre système de santé généreuse et solidaire .
    Ces mêmes médecins charlatans ont boycottés et mis à l’eau la coopération sanitaire dont le CHM de Mayotte et la Préfecture avaient organisé pour permettre à ces pauvres malades qui sont dans un état critique d’être évacuer sanitairement par AVION pour venir se soigner à Mayotte , et tout cela était pris en charge par l’ argent de la coopération sanitaire . Et voici une de leur réponse dixit  » c’est pas Mayotte qui nous commande de ce que nous devons faire de nos malades » .
    Si on a pas de conscience sur la souffrance des patients ? , on se demande alors ou est le coté HUMAIN de vos médecins charlatans. Une république bananière complètement à la dérive .
    Et après tout ce que nous voyons , vous voulez que nous les Mahorais vous rejoignent ? , cela confirme toujours la mauvaise foi de nos soi-disant frères .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*