Une femme enceinte et son bébé sont décédés à El Maarouf après une injection

Les Comores continuent à enterrer les femmes enceintes. Une jeune femme et son bébé ont la mort après que la maman a reçu une injection comme le témoigne la soeur de la victime.

Ce n’est pas la première femme enceinte décédée cette année à l’hôpital El-Maarouf. La série noire continue et la négligence tue sans que la justice ne réagisse. Arrivée à l’hôpital El-Maarouf pour accoucher, elle était abandonnée sans suivis pendant plusieurs heures comme le rapporte Fatima, la soeur de la victime.

La ministre de la santé devrait peut-être se sentir concernée en tant que femme et mère. Le problème des décès des femmes enceintes aux Comores est très grave. Une femme enceinte sur 10 trouve la mort à l’hôpital El-Maarouf.

6 commentaires sur Une femme enceinte et son bébé sont décédés à El Maarouf après une injection

  1. Et pendant ce temps beaucoup de Comoriens meurent dans cet hôpital mouroir que sur bras de mer séparant Anjouans et Mayotte . N’ en parlons pas de ceux qui préfèrent souffrir et pour dignement à leur domicile faute de moyens financiers pour se faire soigner puisque dès qu’ils franchissent l’ hôpital ,on leur dirige d’ abord vers la fameuse caisse pour payer avant même de voir le toubib charlatans qui à acheter son diplôme en Afrique .
    C’est pourquoi tous ces pseudo-medecins ne connaissent pas la déontologie médicale et appliquent couramment le serment d’ HYPOCRITE au lieu du serment d’ HYPOCRATE .

  2. INA LIHE WA INA ILAYIHI RADHI OIN NA . PAIE À LEURS AMES .
    TRISTE RÉALITÉ . TOUS LES COMORIENS DIRONT : NDÉ MUGU A ANDJA .ILS SE FIENT À LA FATALITÉ
    ALORS QU’ ON POURRAIT BIEN ÉVITER À CES DRAMES . MAIS S’ IL S’AGIT D’ UN KWASSA QUI CHAVIRE
    ENTRE LE BRAS DE MER SEPARANT ANJOUAN ET MAYOTTE , CES HYPOCRITES DEVERSERONT LEUR CHARGE
    AUX MAHORAIS , À LA FRANCE ET AUX VISA BALLADURE . Le comble ,même les kwassa qui chavirent entre Mohélie et Anjouan ou Grand comore: c’est encore la faute au visa balladure .
    Quand la France a voulu construire un grand -service pole « Mère/ enfant  » à L’ hôpital El Manrouf , Azali a arrêté les travaux en cours , d’ ailleurs les fondations sont existant et si les travaux n’ avaient pas été stoppés , ces services auraient du être fonctionnel à l’heure ou nous parlons avec des nouvelles matériels médicales derniers générations et avec le retour de l’ appui technique des médecins coopérants.
    Azali a contraint Mr Judy ,l’Ambassadeur de France d’ arrêter les travaux parceque ,non seulement c’est lui qui contrôlait l’ argent de la constructions du bâtiment et que les dirigeants Comoriens ne pouvaient pas détourner le mane financier qui construisait l’ hôpital mais aussi l’ Arabie Saoudite avait promis à Azali qu’ ils vont construire un grand Hôpital de 8 étages .
    On en voit pas la couleur de cette constriction puisque les Saoudiens font marche arrière et ne veulent pas soutenir un Etat dictatorial et sanguinaire .
    Il fallait mieux se préoccuper de ce qui était en cours de construction que d’ attendre un rêve qui risque de ne pas être réaliser

  3. Non Ahmed Omar tu interprète mal les choses. Le problème est que tous ces personnels soignant sont incompétents même ces médecins sont incompétents. Tu crois que si l’aide soignant n’arrive pas le y arrivera. Tous ces gens là sont des charlatants. Tous diplômé des universités de Madagascar ou d’Afrique. Ils ont acheté leur diplôme. Même les membres du gouvernements sont incompétents y compris le président.

    • Pardon, mais les diplomés de médecine de Madagascar sont très compétents, j’en suis témoin, d’ailleurs , on ne meurt pas en accouchant dans un CSB malgache, votre problème est bien la gouvernance comme le dit KAMAR

  4. S’il y a un secteur très contrôlé dans un pays normal c’est bien la santé et particulièrement l’hôpital. Aux Comores, mêmes les aides soignants peuvent faire la piqure et les infirmiers jouer au docteur même en l’absence du médecin alors n’en parlons pas si le medecin n’est pas là. Le président de la république s’en fiche préoccupé par sa réélection pour 10ans et encore moins les ministres concernés (qui se conduisent comme des rois) préoccupé qu’il ou elle ne soit pas reconduite après chaque mandat. Bref, les Comores c’est comme cela. « C’était écrit qu’elle soit morte aujourd’hui » diront tous les comoriens et voila la fin de l’histoire

Répondre à BAKAHER Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*