Une femme sauvagement agressée et brûlée vive dans la rue à Mayotte

Une femme de 52 ans a été grièvement brûlée mardi soir à Mayotte par un agresseur en fuite, et a été transférée entre la vie et la mort hier à La Réunion, a-t-on appris de sources proches de l’enquête. La victime, compagne d’un fonctionnaire de la police de l’air et des frontières, promenait son chien vers 23H00 (locales, 20H00 de Paris) mardi à Quai Ballou, un quartier de la commune de Dzaoudzi sur l’île de Petite-Terre, lorsqu’un individu l’a aspergée d’un liquide inflammable auquel il a mis le feu avant de s’enfuir, selon ces sources, confirmant des informations de l’agence de presse en ligne Imaz Press Réunion.

image

La victime a dû être transférée en avion à La Réunion, à plus de 1.500 km de là, pour être hospitalisée en soins intensifs car son pronostic vital était engagé. Contacté ce matin, le parquet de Mayotte n’avait pas davantage d’éléments sur son état de santé. L’hôpital, lui, a refusé de s’exprimer. Aucune interpellation n’a encore eu lieu selon le parquet et «pour le moment, aucun élément ne peut permettre de faire le lien» entre l’agression et la profession du compagnon de la victime, a-t-on ajouté de même source. L’agresseur, lui-même, n’a pas encore été identifié, a-t-on précisé de source proche de l’enquête.

AFP

1 commentaire sur Une femme sauvagement agressée et brûlée vive dans la rue à Mayotte

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*