Une fille de 15 ans mise enceinte par un conseiller du président Azali

C’est une l’histoire bouleversante et qui choque tous les parents. Un pédophile est à Beit Salam et travaille comme conseiller du président Azali. Une adolescente de 15 ans est tombé enceinte après une relation avec un conseiller du président Azali. 

La jeune fille mineure a 7 mois de grossesse, elle va être maman à 15 ans. Elle était au collège en classe de 3em. La vie de la jeune fille est gâchée par un homme marié et qui a l’âge d’être son père. 

Photo Illustration
Photo Illustration
Le prédateur sexuel est aussi conseiller du président Azali, il  s’appelle Achraf Bein Cheikh. Il est membre du parti Crc, originaire de Fomboni à Mwali. C’est un candidat malheureux au poste de gouverneur à Mohéli.

Selon une source Comores infos, Achraf le conseiller du président est un multirécidiviste. Il est même surnommé par les filles « l’homme qui donne 10000fc ». Il préfère les mineures de moins de 15ans.
La famille de la jeune fille de 15 ans n’a pas porté plainte contre le conseiller. La famille a t-elle peur ?

La jeune fille de 15 ans est issue de la classe moyenne. Said Dhoifiri, son père est un homme politique, ancien président de l’Assemblée nationale. Le plus inquiétant dans cette histoire c’est la réaction du père de l’adolescente, un père instruit qui ne réagit pas comme s’il est d’accord avec l’acte.

Il s’agit ici d’un détournement d’une mineure de 15 ans selon la loi. Les associations qui luttent contre la pédophilie devraient se saisir de cette affaire. 
Attention: Sauvez d’autres enfants en partageant massivement cette information 

8 commentaires sur Une fille de 15 ans mise enceinte par un conseiller du président Azali

  1. Bonjour. Le silence d’une famille qui se trouve dans une situation pareille cela explique un fléau rependu depuis la nuit de temp. cette jeune femme si j’ose dire il faut pas se voiler la face c est comme ça qu’ on appelle les petite fille qui ont atteint leur puberté. famille se rejouissent car 15ans elle peut cherchait un mari trouvait son compte dans l’histoire. Dans notre société comorienne la famille sont toujours au courant des tout relations ou acte sexuelle. POUR LA Famille la fille de 15 ans qui est déposé devant la porte de la maison par un 4×4 avec des sac remplie. c’est cette pauvre fille qui va nourrir sa famille. LES parents pleines d’espoirs que leur filles va épouser un homme d’État un conseiller de président vs imaginez .les inégalités sociaux ;la religion qui autorise une jeune fillette de 13ans de se marié, la coutume qui poussent les jeunes filles de chercher un homme riche pour pouvoir sortir de la pauvreté et d’avoir une autre classe sociale . (Franchir la hausse société macabre )malheureusement pour rendre sa famille fier.Quand à la justice nous sommes dans l’impasse. Comment peuvent ils juger cet acte ignoble si les dirigeants eux même sont des pervers sexuelles.

    • Vous avez entièrement raison à 100% , ce pays n a aucune repère , aucune morale , aucun éthique.
      A qui la faute ?, pourquoi ce pays est arrivé à ces dérives ?. Pourquoi la famille et les oulémas acceptent et tolèrent ces infamies , ces immoralités ?.
      Avant c’ était un choc terrible maintenant c’ est une banalité .
      A Mayotte , nous voyons tous ces jeunes filles venant de l’ union se prostituer ouvertement au front de mer de Mamoudzou et dans les boitent de nuit.
      Cependant beaucoup possèdent des doubles titres d’ Etat civile , le matin , elles ont des papiers montrant qu’elles sont mineurs donc ne sont pas excusables si la PAF les attrapent par contre le soir , elles ont un autre papier d’Etat civil prouvant qu’ elles sont majeures donc responsable de leur actes mais aussi pour qu’ elles puissent rentrer dans les boites de nuits chercher des clients car l’ entrée est interdit aux mineurs .
      Dans quel monde nous vivons ?. Ce qui veut dire que même l ‘ Etat Comorien qui leur fournissent et leur fassent ces doubles Etats Civils ( mineures le matin et majeur le soir)
      est bien évidemment complice la prostitution de ces filles (un Etat qui est censé protéger ces propres enfants et leur donner une bonne éducation ) et bien nous voyons la perversité de cet union des Comores à tout les niveaux .
      Au un certain moment , il faut que cela cesse ? il faut arrêter de s’ auto-détruire soi-même, car en fait cela , les Comoriens et leur pouvoir Etatique pensent asphixier les mahorais de par cet immigration massif et pouvoir tout déstabiliser Mayotte .

      Pourrait on un jour arrêter cet falsification des actes d’ état civil de l’ union de Comores devenu monnaie courant ou ceci fait même parti des moeurs et coutumes ???. A notre avis , jamais , puisque même aux plus haut sommet de cet république bananière , ils ont légalisé la vente de leur citoyenneté à des Bédouins du Golfe pour renflouer les caisses de cet Etat , même au niveau de leur assemblée délibérante , des députés corrompre leur Etat civile pour pouvoir être élu sans avoir atteint la majorité requise réellement .
      Nos grands parents ont été visionnaire en ne voulant pas partager un destin commun politiquement et administrativement avec cet union corrompu . Chose que certains ne comprendront toujours JAMAIS , et que cela n’ exclu en rien notre fraternité de sang .

  2. Rien d’ étrange , chez coutumier chez nous , on engrosse même des jeunes filles de 11 ans,
    il y a même des maitre coraniques qui le font qui reste souvent tabou , malheureusement cela continuera toujours tant que 80% de la population restera pauvre et tant que nous serons une république corrompue à tous les niveau tant que notre justice restera corrompu , tant nos avocats , nos juges et nos présidents des truquantes resteront corrompu , tant qu’il y aura la justice des riches et des pauvres . Tant que même dans nos ADN avant la naissance nous sommes programmer pour venir de ce pays corrompu ( c’est quelque chose d’ inné pour nous )
    Personne parmi nous ne peut contesté mes dires et ce qui se passe dans ce pays de trou du C..

  3. un pédophile en puissance .
    coucher avec un enfant fille ou garçon de moins de 15 ans est un acte ignoble , se pervers trouvera toujours du soutiens son statu de soit disant chef de je ne sais quoi lui donne du pouvoir …un pédophile point barre voila ce qu’il est .
    de toute manière franchement je suis désolé pour les comoriens mais accepter cela , c’est déja d’etre soumis , pour cette famille humilié …pour cette pauvre fille une vie bien mal débutée …
    dénoncer cette personne , si ils voyages dénoncer le aux pays qu’il visite .
    n’ayez pas peur de lui , lui n’a pas peur de violer les enfants .

  4. Bonjour à Tous
    Je suis révolté de lire de tels actes venants de gens qui se disent musulmans.A ce sujet je veux attirer l’attention de mes frères et sœurs comoriens.Etre musulman n’est pas un héritage.
    tout etre humain né musulman certe mais si il veut le rester il doit tenir ces engagements envers dieu.D’autre part au dela de la responsabilité avére de l’individu qui a commis cet acte,le président a une responsabilté dans le maintien de de cette personne dans ces fonctions.Alors assez de poésie et place aux actes Il ne tient Qu’au président et à lui seul que cela ne se renouvelle plus dans son sillage .Sa non réaction fait de lui un co- coupable.Si le dit président n’a pas le pouvoir de régler cette affaire,autant qu’il démissionne car ça fait un domaine de plus pour lequel il n’a pas de solution.le peuple a besoin d’un chef et pas d’un planton.

  5. FAHAMI DOIT TIRER LES CONSÉQUENCES DE CETTE JEUNE FILLE.
    La pédophilie reste un fléau dans l’archipel des Comores. Ce phénomène gangrène cette très inégalitaire société. En effet, le plus fort, le plus fortuné et celui qui a le pouvoir a toujours raison. C’est pourquoi cette pauvre gamine se retrouve toute seule face à une société maudite par ces actes inqualifiables. Cependant, les comoriens se demandent quel rôle doit elle jouer la justice comorienne? Cette institution sert à quoi?
    Si cette mineure aurait été violée et que le parquet n’avait pas ouvert une enquête préliminaire afin d’élucider cet acte ignoble, FAHAMI devrait en tirer très vite les conséquences.

    FAHAMI, devrait savoir que la justice est là pour préserver la paix sociale.
    Par ailleurs, elle doit assurer la sécurité et la liberté de tous les citoyens sans distinction. En effet, si le ministre de la justice FAHAMI, se trouve dans l’incapacité d’assurer la cohésion sociale de tous les comoriens, il devra rendre sa démission pour montrer aux comoriens que le président AZALI l’a empêché de rendre la justice digne. Si nous prenons l’exemple de cette fille qui aurait été violée par le conseiller du président AZALI,il suffirait au procureur de la république patron du parquet de se saisir de cette affaire afin de procéder à une enquête préliminaire pour viol, séquestration sur une mineure de moins de 16ans

    En revanche, comme FAHAMI n’est pas maître de la fonction ministérielle, il aurait dû saisir le juge d’instruction pour faire la lumière sur cette affaire. Nous sommes étonnés de voir le spectacle d’une justice à deux vitesse. L’une pour les mal lotis et l’autre pour les riches. Ces filles violées et abandonnées dans une société musulmane intrigue le reste du monde.

    Pour finir,FAHAMI doit agir pour sévir ces prédateurs sexuels. Il doit immédiatement convoquer ce conseiller pour l’interroger sur cet acte abject.

  6. Je vois des baratineurs qui ne veulent pas comprendre que c’est pas par ce que un enfant a un visage qui te flatte mais c’est toujours UN enfants c’est pas par ce que le corps d une jeune fille est bien taillé c est toujours un enfant voila grand pédophile ne t’approche pas de ma fille car tu es maudit a ton âge ma fille n’osera pas te dire bonjour mais c’est toi espèce de pédophile qui la provoque et qui la donne des bons compliments instant a être a la mode et puis que c’est un enfant il croit que vraiment elle est devenue femme et elle commence à se comparer aux grandes donc c est lui qui donne raison à ce monsieur c’est aussi son coéquipier

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*