En ce moment

Une fillette de 3 ans disparue depuis dimanche à Anjouan

Après Roukayat en 2016, Tania Soundi Haribou, une fillette de 3 ans est disparue à Dindrihari dans la commune de Mutsamudu dimanche dernier. Et depuis, pas de bonne nouvelle.

L’ile d’Anjouan continue depuis 2016 d’enregistrer des cas de disparition d’enfants. Tania Soundi, une fillette de 03 ans est disparue depuis dimanche 07 février et sa famille n’a pas de ses nouvelles. Selon une source autorisée, il était aux environs de 10h que sa famille a perdu ses traces. Ici à Anjouan, l’opinion craint le pire dans ce genre d’affaire. « La petite Roukayat a été enlevée et tuée après et la justice n’a pu rien faire, malgré une audience criminelle et un jugement rendu par contumace. Espérons que Tania est toujours en vie », espère-t-on.

Ce cas crée une psychose généralisée dans la commune. Incroyable mais vrai. « La juge d’enfants de Ndzouani n’est au courant de rien. Elle ne l’a entendu qu’à la radio», rapporte nos confrères de l’ORTC. Du côté du procureur de la République, il n’a pas fait de commentaire. A la Gendarmerie, on assure que l’enquête est en cours.

A Anjouan, ce n’est un acte isolé. En avril 2020, une fille de Nyoumakélé est violée avant d’être décapitée par trois hommes dont l’un serait à la prison de Koki. A Koni et à Dindri dans la commune de la Cuvette, les mêmes actes se sont produits. Dans le cas de Koni, elles étaient deux victimes d’agression sexuelle et l’une de 9 ans n’a pas survécu. Dans cette longue série macabre les décisions de justice rendues sont parfois complaisantes selon une grande partie de l’opinion publique.

Nabil Jaffar / LGDC

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*