Une fillette de 4 ans violée par un homme de 40 ans : l’affaire devant le parquet

A la gendarmerie, l’enquête a permis de découvrir que ces attouchements sexuels se passaient par voie anale. Une source du parquet a confié que le pompier a reconnu ces faits d’agression sur cette petite fille et une procédure en citation directe pourrait être engagée dans les prochains jours.

Déféré au parquet de la République, le lundi 17 juin, un agent du service de la protection civile, un pompier, surnommé «Civilisé», âgé de 40 ans est placé sous mandat de dépôt pour les faits d’agression sexuelle sur mineur, une petite fille de 4 ans. Cet agresseur se trouvait être un ami de la famille de longue date, et jouait le rôle d’un oncle. Selon le service d’écoute, «Civilisé» avait gagné la confiance des parents de la fille qui, souvent, était placée sous sa responsabilité. Il avait l’habitude d’offrir des goûters à la petite fille et l’amener souvent avec lui, sans que cela fasse l’objet d’un moindre doute pour la famille, a confié Mradabi Mziarani, un agent du service d’écoute.

La mère de la victime n’a jamais pensé que «Civilisé» opérait des attouchements sexuels sur sa fille. Selon le service d’écoute, la mère a eu connaissance des faits, lorsqu’elle est rentrée à la maison et a découvert que sa fille n’y était pas. Il lui a été rapporté par les voisins que la mineure est partie avec Sivilizé pour prendre ses goûters. «L’enfant en a mis du temps pour rentrer. La voyant avec les mains vides, la mère lui a demandé où sont les goûters qu’elle devait récupérer chez son soi-disant tonton et pourquoi elle en a mis du temps pour rentrer. Ainsi, la gamine a confié à sa mère que tonton «Civilisé» ne lui a rien donné, il lui a dit de se déshabiller», rapporte Mradabi Mziarani.

Choquée par la révélation de sa fille, la mère s’est immédiatement rendue à la gendarmerie pour porter plainte contre ce « pompier pervers » et a ainsi contacté le service d’écoute. A la gendarmerie, l’enquête a permis de découvrir que ces attouchements sexuels se passaient par voie anale. Une source du parquet a confié que le pompier a reconnu ces faits d’agression sur cette petite fille et une procédure en citation directe pourrait être engagée dans les prochains jours. Pour Mradabi Mziarani, ce placement en mandat de dépôt ne rassure pas le service d’écoute qui craint de voir cet agresseur en liberté. L’on a appris que des pressions viennent de partout pour tenter faire libérer ce pervers présumé.
A en croire Mradabi, le service d’écoute vient également d’être saisi d’une affaire d’agression sexuelle, mais cette fois entre deux mineurs. Un garçon de 15 ans a agressé sexuellement une petite fille de presque six ans.

Mm / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*