Une formation des journalistes est organisée à Moroni en marge des prochains Jeux des îles de la jeunesse et des sports de l’Océan Indien

Une formation des journalistes est organisée à Moroni en marge des prochains Jeux des îles de la jeunesse et des sports de l’Océan Indien. Certains confrères de la place sur les bénéficiaires de cette formation. Une formation des journalistes culturel et sportifs sans Chadia Hamadi, la femme culturelle du quotidien Albalad des Comores, Liyassian Illiasse, le chroniqueur sportif de l’Office de radio et télévision des Comores ou sans l’imprésentable Hassani Mzé Ben Youssouf de Bambao radio et télévision ou sans le doyen Bacari Mady Gondet, chroniquer sportif de La Gazette des Comores.

Qui sont réellement ceux qui ont bénéficié de cette formation budgétisée à hauteurs des millions des francs comoriens ? Les petits malins chargés des l’organisation de ce stage, à moins d’un mois du coup d’envoi des Jeux, ont réussi à inviter leurs camarades pour petites raisons pécuniaires. Ils font semblant d’oublier que la couverture médiatique de ces jeux dépassera nos frontières. Il faut le rappeler que pendant ces jeux sportifs et culturels, notre pays sera sur le devant de la scène régionale médiatique.

J’ose dire que les certains comoriens perdent la tête quand il s’agit de créer des moyens de s’enrichir au profit du pays. Ils organisent des petites fêtes en faveur des ces jeux et laissent le temps couler oubliant l’essentiel. Ils ne sont pas censé de savoir que certains pays organisent des grands jeux de dimensions internationales sans jamais voir l’odeur ou la couleur d’un seul franc. Tout le monde tente de tout organiser, des formations des journalistes fantômes ou de proposer des pensions vieillissant pour l’unique idée de se faire un peu de sous.

Auteur: eliedjouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*