Une forte émotion et de nombreux mystères après la tuerie de l’école de Newtown

Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters |
15.12.2012 à 01h08
• Mis à jour le
15.12.2012 à 07h19

A une centaine de kilomètres de New York, dans le Connecticut, la ville de Newtown, 27 000 habitants, a été le théâtre vendredi 14 décembre de l’un des plus graves massacres jamais commis dans un établissement scolaire aux Etats-Unis.

Vendredi soir, plusieurs centaines de personnes, très choquées, ont participé sur place à des cérémonies d’hommage. Un service religieux s’est tenu à l’église catholique de la ville, dans un silence total. Le père de triplés scolarisés à l’école Sandy Hook y était présent avec ses enfants : « C’est dur. Je n’aurai jamais imaginé qu’une chose pareille puisse se passer ici ».

Le président Barack Obama, très ému, a rapidement dénoncé un crime « haineux », et promis des « mesures significatives » pour éviter ce genre de tragédie à l’avenir, alors que le débat sur le port d’armes est relancé aux Etats-Unis.

Lire : J’ai honte d’être Américaine aujourd’hui

Lire : Contrôle des armes : que peut faire Washington ?

Le président américain a également donné l’ordre de mettre les drapeaux en berne sur tous les édifices publics américains pendant quatre jours en hommage aux victimes de la tuerie. Mais si le drame est d’ores et déjà inscrit dans la longue histoire des fusillades meurtrières aux Etats-Unis, les informations restent encore très imprécises sur le contexte du drame.

Le bilan n’est pas encore définitif, mais le responsable de la police locale, Paul Vance, a annoncé qu’au moins 20 enfants et 6 adultes ont été tués dans la fusillade. Le tireur a également été trouvé mort sur les lieux, selon Paul Vance, qui n’a cependant pas précisé s’il s’est suicidé ou s’il a été abattu.

A lire : Fusillade de Newton : 27 morts, dont 20 enfants

Un autre corps a été retrouvé ensuite sur une seconde scène de crime, mais les informations qui circulent à ce sujet ne sont pas encore officiellement confirmées. Selon la presse américaine, cette victime est un membre de la famille du tireur présumé. L’Associated Press affirme qu’il s’agit de sa mère dont il aurait utilisé la voiture pour se rendre par la suite à l’école élémentaire Sandy Hook.

  • Qui est le tireur ?

La police a annoncé vendredi soir avoir identifié l’auteur de la fusillade meurtrière, mais a refusé de transmettre son identité lors d’un point presse. Une grande confusion règne encore à ce sujet.

Les chaînes de télévision américaines croyaient savoir dans un premier temps que le tueur était Ryan Lanza, 24 ans, fils de l’une des institutrices de l’école visée par la fusillade, allant jusqu’à diffuser des photos d’un profil Facebook et les messages d’un compte Twitter à son nom.

Dans l’après-midi, les chaînes sont cependant revenues sur cette identité affirmant que le tireur serait en fait son petit frère, Adam Lanza, âgé de 20 ans.

Dans le même temps, Ryan Lanza a été arrêté par la police du New Jersey pour être entendu. Selon l’agence de presse AP, citant des sources officielles, il ne serait pas impliqué dans le drame et coopère pleinement avec les autorités.

  • Quel est le profil du tueur ?

La police enquête désormais sur les motivations du tueur. A ce sujet encore, les informations sont très partielles et largement contradictoires dans les médias américains. L’agence AP, dont les publications sur le sujet ont jusqu’à présent toujours été confirmées, affirme, en citant une officier de police proche de l’enquête, que le tireur présumé présentait des troubles de la personnalité, et qu’il vivait avec sa mère.

Plusieurs médias américains, dont le New York Times, et le Washington Postont commencé à dresser en ce sens le portrait d’un homme « intelligent », « timide », aux graves problèmes familiaux mais dont la vie laisse de nombreuses zones d’ombre.

Toujours selon AP, Adam Lanza vivait avec sa mère. Il n’est pas encore clairement établi que cette dernière travaillait à l’école Sandy Hook. Elle n’apparaît pas sur des organigrammes de l’établissement. Un parent d’élève a affirmé à l’Associated Press qu’elle était professeur remplaçante.

  • Comment s’est déroulée la fusillade ?

L’attaque s’est produite dans la matinée, alors que près de 600 enfants âgés de 5 à 10 ans se trouvaient dans l’école. La police locale a été alertée peu après 9 h 30, selon le porte-parole de la police locale, Paul Vance. Elle a alors demandé l’aide de la police de l’Etat, qui s’est elle aussi rendue sur les lieux.

Selon des témoignages de parents et du personnel de l’école, le tueur, vêtu de noir, a réussi à pénétrer dans l’école malgré les dispositifs de sécurité. Une centaine de coups de feu auraient été tirés. Selon le responsable de la police locale, Paul Vance, la fusillade s’est concentrée dans deux salles de classe de la petite école primaire Sandy Hook.

Le tireur portait deux armes de poing, un  Glock et un Sig Sauer 9mm, deux revolvers semi-automatiques, selon AP. Il avait également un fusil de calibre 223 dans sa voiture. Toutes ces armes avaient été achetées légalement et étaient enregistrées au nom de sa mère, selon la chaîne NBC qui cite des responsables de la police.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*