Une jeune femme enceinte décédée avec ses deux bébés à l’hôpital El-Maarouf

Un nouveau drame vient de se produire à l’hôpital El-Maarouf. Une jeune femme enceinte de jumeaux, âgée de 30 ans est décédée à El Maarouf. La jeune femme originaire de la région de Mboudé a perdu la vie ainsi que ses deux bébés.

Des proches parlent de négligence et d’absence de médecin à l’hôpital lors de l’admission à l’hôpital. Il y’aurait aussi une prise en charge tardive.

Selon une source Comores infos, les responsables de l’hôpital El-maarouf se défendent et disent que la jeune femme n’est pas morte par négligence.

4 commentaires sur Une jeune femme enceinte décédée avec ses deux bébés à l’hôpital El-Maarouf

  1. M. Malik est vous sûr que le président gagne 30000 euros car moi j’ai entendu dire 20000 euros. Et puis les ministre doivent gagner 4000euros (comme les gouverneurs) ou 6000 euros (je ne sais pas). Vous savez en France, c’est obligatoire qu’un médecin oppose sur le devant de son cabinet son nom et la faculté où il a fait ses études de médecine. Aux Comores, ceci n’est pas obligatoire car les gars ont honte d’afficher « Faculté de Tananarive » alors qu’un autre va afficher Faculté de Montpellier. Qu’est ce qui est prioritaire aux Comores. Nos dirigeants se fichent de la santé des Comoriens vu qu’ils ont les moyens d’aller se soigner à l’extérieur, sinon ils n’accepteraient les pratiques qui ont cours dans les hôpitaux surtout publics qui disposent parfois de bloc opératoire mais de groupes électrogènes de secours (à démarrage automatique)

  2. Mes amis, les hôpitaux aux Comores sont des hôpitaux de la mort ; c’est pourquoi beaucoup de personnes n’hésite pas à braver la mer entre Anjouan et Mayotte pour venir à Mayotte à leurs risques et périls. Des infirmiers qui ont appris souvent le métier sur le tas après avoir été admis en simple aide-soignant, des medecins qui sont incapables de dire où ils ont appris ; la plupart à Mada, souvent après 7 voire 5ans (quelques fois des faux diplômes). Pas de véritable contrôle de l’Etat. Même des Africains ou autres qui viennent ouvrir leur cabinet en toute liberté ! Pauvres pays !

    • Bravo Ahmed Omar.
      C’est touchant ke enfin un Comorien comme vous reconnaît cet État de fait d’ incompétence et surtout ces personnes ki se sont auto-proclamés médecin sans avoir eu la formation acquise mais ki ont appris et apprennent sur le terrain souvent en cassant plusieurs œufs.CAD des décés.
      Mais le vrai problème ,cet perte des vie humaines du peuple Comorienne, » on ne peu plus continuer à tjrs dire cette fatalité » yso mougou aziandjao ».
      Le grand Dieu ne souhaite pas ke les Comoriens meurent bêtement devant leurs Hôpitaux Mouroir,en mer sur les Kwassa et sur la terre ferme Maorése dés k il pleut ,la boue enseveli leur bidonvilles et se trouvent enterrés vivant jusqu’à ce ke leur Cœur s’arrête de battre.
      Le pire reste à venir, nous ne souhaitons pas mais sur ces séismes incessants à Mayotte , c’est cette communauté Comorienne ki est plus exposés aux risques.
      Au lieu ke certains passe leur temps à dénigrer et traiter de tous les maux les Maorés matin,midi,soir ,ils feraient mieux de songer à penser au développement de pays dans tous les domaines cela permettra de préserver à des nombreux vie humaines du ce peuple.
      Le président Comorien ki gagnent 30.000€/mois deux fois plus ke le président Français . Les ministres ki gagnent 15.000€/mois le salaire du présent Français tous cela certains Comoriens sont aveugles sur cette mauvaise gouvernance du pays , ils sont hyper doués à vouloir donner des leçons de droit, de religion etc aux autres mais sont incapables des les appliquer chez eux .

Répondre à MALIK Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*