Une rallonge de 500 millions de francs pour appuyer les micro-entreprises

Le vice-président en charge du ministère des Finances a échangé hier, à l’Université des Comores, avec les étudiants. Au cours du débat, Mohamed Ali Soilihi a évoqué la rallonge de 500 millions de francs qui sera faite aux 700 millions, un don octroyé par le Fonds koweitien pour le développement au mois de mai dernier et destiné au financement de micro-entreprises initiées par des jeunes dans l’agriculture, la pêche et l’artisanat.

“Le chef de l’Etat a ordonné une mobilisation de 500 millions de francs en additionnel au don du Fonds koweitien pour l’appui des micro-entreprises aux Comores”, a ainsi révélé le vice-président en charge des Finances. Le 28 mai 2012, une convention a été signée à Moroni par le vice-président Mohamed Ali Soilihi, le directeur général du Fonds koweitien, Abdoulwab al-Badr, et au nom de l’Appui à la micro-entreprise (Amie), le président de l’Uccia, Fahmy Thabit.

La gestion du don, sous forme de prêts pour les micro-entreprises, a été confiée à cette structure d’Appui à la création et au développement des micros et petites entreprises. Rappelons que cette initiative de soutenir les pays musulmans à faible revenu a été annoncée par l’émir du Koweït, Sheikh Sabah al-Ahmad al-Djabir al-Sabah, lors du sommet économique islamique de Koweït en 2009.

A un moment où une crise alimentaire mondiale secouait la planète, l’émir avait annoncé l’institution d’un fonds pour la sécurité alimentaire, notamment à travers le soutien des jeunes dans l’agriculture.

Ks

2 commentaires sur Une rallonge de 500 millions de francs pour appuyer les micro-entreprises

  1. Si cela peut permettre une bonne fonctionnement de la société;
    privatiser Comores Telecom ne sera pas une péché.
    Mais si nous allons rester dans la même situation, mieux vaut la laisser tel qu’il est;

  2. Si cela peut permettre une bonne fonctionnement de la société;
    privatiser Comores Telecom ne sera pas une péché.
    Mais nous allons rester dans la même situation, mieux vaut garde la laisser tel qu’il est;

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*