Une réforme de l’administration publique comorienne est impérieuse

wpid-screenshot_2016-01-10-18-57-50-1.png

La justice doit être égale pour tous tant en termes judiciaires qu’en termes sociaux. Le vote de la loi sur la création d’une Cour Supérieure de Magistrature pour renforcer d’efficacités du fonctionnement de la justice comorienne constitue une avancée notable. Il convient également de renforcer l’efficacité de l’action publique en commençant par la Fonction publique comorienne.

image

L’égalité des chances pour tous les jeunes et moins jeunes implique la systématisation de l’organisation de concours transparents et équitables pour tout recrutement au statut de fonctionnaire pour remplacer les départs à la retraite. Les nouveaux besoins pourraient être gérés par des agents contractuels pour la durée des missions prévues.

Le gel de recrutement des fonctionnaires doit être mis en oeuvre par le futur président élu.

La rotation dans les postes la formation permanente des agents publics, la mise en place d’une culture d’objectifs et de résultats, une affectation tournante des agents publics sur l’ensemble du territoire national peu importe l’île d’origine, un bilan de compétences pour chaque fonctionnaire, la mise en place de concours internes pour permettre l’avancement plus rapide dans les carrières, une rémunération motivante pour les fonctionnaires les plus performants constituent des chantiers de travail dans le cadre de la réforme de l’administration publique…

Darchari Mikidache

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*