Une soixantaine d’éléments de l’And bientôt en Arabie Saoudite

Près d’une soixantaine d’éléments de l’Armée nationale de développement (And) s’apprêtent à se rendre en Arabie Saoudite dans le cadre d’une mission de sécurisation des frontières de ce pays ami.

Selon une source de l’Etat-major, l’Union des Comores fait partie des quarante pays sunnites qui soutiennent la cause de l’Arabie Saoudite, en guerre contre les rebelles houthistes au Yémen. «L’Arabie Saoudite a sollicité un appui humain ou matériel de ces quarante Etats, mais comme nous n’avons pas les moyens matériels, notre appui se fera par le déploiement d’une d’équipe composée d’une cinquantaine d’hommes pour la sécurisation des frontières saoudiennes».

Selon ce haut officier de l’And, les jeunes militaires qui vont participer à l’opération seront accompagnés d’une dizaine d’officiers. «Ceux qui vont y aller sont déjà connus. A l’heure actuelle, ils subissent des entrainements afin de les préparer physiquement, moralement et psychologiquement, mais aussi s’assurer qu’ils sont en bonne santé». Par rapport au jour du départ, il n’y aurait pas encore de date précise. On parle de la fin du mois de mars. «La date sera décidée au cours de la Conférence des ministres de la Défense des pays musulmans sunnites».

A en croire toujours cet officier de l’And, ce départ d’éléments de l’armée comorienne en Arabie Saoudite est identique à l’opération de débarquement militaire à Ndzuani en mars 2008. «Ce débarquement a vu la participation d’élé- ments des armées soudanaise et tanzanienne, plus l’appui matériel de l’armée libyenne. L’And est une armée issue d’un pays musulman sunnite ; l’Arabie Saoudite a sollicité notre appui, ce sont nos amis, nous allons leur apporter notre aide», a-t-il ajouté. 

Mariata Moussa/ Alwatwan 

2 commentaires sur Une soixantaine d’éléments de l’And bientôt en Arabie Saoudite

  1. AZALl n’a jamais connu une guerre. Il va envoyer une troupe au pays des seouds pour combattre des f16 et les mirages 2000, alors que lui a fui une simple kalashnikov.ce président nous fait rire. Lui, qu’il avait livré le pays à des putschistes, aujourd’hui, il aide les saoudiens à protéger leurs frontières. Ce petit marché avec la tête. Il aurait dû défendre les Comores d’abord.

  2. Il est normal d’aidé un ami en difficulté.
    Cependant, dans cette affaire, l’Arabie Saoudite est entrain d’entraîner le mode sunnite dans une guerre qui ne le concerne pas.
    C’est une question de zone d’influence entre l’Iran et Les Alsaouds, nous n’avons rien à faire là dedans.
    Les alsaouds n’ont pas besoin de 50 soldats comoriens pour surveiller ses frontières car cela est assurer par son grand frère américain.
    En effet, les alsaouds ont signé des accords de défense avec les USA pour tout agression venant de l’extérieur entre autres.
    Donc il n’ont pas besoin de nous.
    La verité, embourbé au Yemen, ils veulent nos soldats pour se servir comme chair à canon.
    Nos autorités sont entrain d’envoyer nos soldats au casse pipe.
    Nos autorités mentent lorsqu’ils font la comparaison avec le débarquement d’Anjouan car que je sache les alsaouds n’y ont pas participé.
    Ca aurai été un problème interne en Arabie saoudite là oui notre aide militaire serait peut être justifiées.
    Or c’est pas le cas ici.
    Mais là, il s’agit d’une intervention militaire des alsaouds sur son voisin, le Yémen.
    Les alsaouds n’ont qu’à se démerder.
    J’appelle nos soldats à désobéir car lorsqu’un ordre est injuste la désobéir est un devoir!
    Chers soldats, les quelques dollars que vous allez gagner, n’est rien par rapport aux millions que vont gagner les pilleurs de la republique.
    Ils sont entrain de vous vendre aux alsaouds.
    Que dieu protège nos soldats!
    Que dieu bénisse notre nation!
    Que dieu maudisse les charlatans de la république!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*