USA : Un juge rejette une demande de retrait de YouTube du film anti-islam

La justice américaine a rejeté jeudi la demande d’une actrice ayant participé au film islamophobe L’innocence des musulmans, qui réclamait son retrait du site internet de vidéos YouTube aux Etats-Unis, a-t-on appris auprès de la Cour supérieure de Los Angeles.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

L’actrice Cindy Lee Garcia réclamait en référé le retrait de la bande-annonce du film, qui a provoqué depuis le 11 septembre des violences meurtrières dans le monde arabo-musulman.

Mme Garcia est la première actrice du film à s’être manifestée après l’explosion des violences, qui ont provoqué la mort de plus de 30 personnes dont l’ambassadeur américain en Libye. Elle affirme avoir été trompée sur les intentions réelles du film et de ses producteurs.

La semaine dernière YouTube, propriété de Google, avait empêché l’accès aux 14 minutes du film en Egypte et en Libye. D’autres pays, comme le Pakistan et le Soudan, avaient bloqué eux-mêmes l’accès à la vidéo, qui dénigre la figure du prophète Mahomet.

Mercredi, YouTube a annnoncé avoir étendu l’interdiction à des pays où la vidéo est considérée illégale par les autorités locales, comme l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie et l’Arabie Saoudite.

Le film amateur L’innocence des musulumans, avec son doublage grossier, ses fausses barbes et ses décors de pacotille, prétend raconter la vie du prophète Mahomet, en présentant les musulmans comme immoraux et violents.

Mme Garcia a également porté plainte contre Nakoula Basseley Nakoula, un copte (chrétien d’Egypte) de 55 ans résidant près de Los Angeles, qui a reconnu avoir aidé à la fabrication du film et qui avait été condamné en 2010 pour fraude bancaire, écopant de 21 mois de prison.

L’actrice affirme que les acteurs du film ont été trompés et ont participé au tournage sans connaître son intention véritable. Elle poursuit M. Nakoula pour invasion de la vie privée, fraude, calomnie et volonté de nuire.

Selon elle, M. Nakoula, a affirmé que (L’innocence des musulmans) était un film d’aventures sur l’Egypte ancienne, peut-on lire dans la plainte. Mais Mme Garcia a finalement découvert qu’il s’agissait d’un tout autre film et sa vie est en danger. Elle est l’objet de menaces de mort sérieuses, a peur pour sa vie et pour celle de son entourage, selon la plainte.

(AFP)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*