Vendre aux Saoudiens…

Opinion libre: Je rentre d’un voyage qui m’a bouleversé en Arabie Saoudite…C’est toujours émouvant pour nous autres membres de la Umma de poser le pied sur cette terre, témoin de la révélation et qui a porté des hommes chers dans nos cœurs.

Cela dit , je ne connais pas de grand pays qui fait autant d »effort d’honorer le leader des Comores quelqu’il soit et au dellà les Comoriens;

Les responsables comoriens successifs passent en général inaperçus dans les grands centres., On ne les voit même pas à la télé. Et cela parce qu’on est un pays qui ne compte pas sur la scène internationale malgré nos boursouflures et nos vantardises.

Je ne suis pas habitué aux pratiques diplomatiques mais j’ai été témoin à Riadh, à Dhaharan de certains faits : le président Comorien a fait un discours devant le Roi d’Arabie, retransmis d en direct à la télévisons du royaume pendant que des pays arabes plus puissants n’ont pas eu cette faveur. Ce n ‘est pas rien.

Le chef de l’Etat des Comores a recu un traitement spécial notamment s’agissant de ses déplacements internes essentiellement faits à bord de jets royaux…

J’ai vu le cérémonial incroyable mis dans les déplacements du président comorien sur les autoroutes saoudiennes.

J’ai vu comment on a traité les membres de la délégation. Par exemple. Moi-même qui n’avais aucune fonction gouvernementale, j’ai eu par exemple droit à une suite au Ritz Carleton pour passer quatre heures de transit.

A coup sûr, il y a une opportunité à saisir./ Maintenant au lieu de la brûler avec des demandes naines ( l’ambassade à demandé des voitures , des Prados ont été livrés mais ne circulent pas faute d’assurance) , nous devons nous positionner pour une fois sur ce marché immense. Non pas pour tendre la débile mais pour vendre.

Y vendre notre force de travail comme d’autres le font , y vendre des fruits et d’autres produits agricoles, , y enseigner peut être le français dans les colleges, fournir des imams, des lecteurs du coran, vendre du rêve aux touristes saoudiens qui vont flamber leur argent à Bahrein chaque week end.

Mais pour cela il faudra être cohérent . L’Arabi n’est pas une démocratie et sa conception des droits humains n’est pas la notre. C’est une réalité qui nous dépasse….Contre laquelle, on n y peut rien tant que petit pays qui ne pesé pas.
Il faut enfin être vigilant sur l’effort en cours de voiler les fillettes comoriennes. nous n’avons pas intérêt à ergiger deux compatement de la société comorienne qui se coitoyent sans se parler : les femmes en voile noir et les hommes en boubou blanc. Cela, j’avoue me fait peur.

Ali Moidjié

1 commentaire sur Vendre aux Saoudiens…

  1. je suis de votre avis Monsieur, j´étais aux comores il y a deux ans, on ne voit presque plus des filles comoriennes qui portent nos lessos. c´était pas mal de voir nos soeurs en lesso quand ils vont à l´école. Nous sommes musulmans mais lessos c´est comorien. Pareil pour le chiromani pour les filles ou femmes comoriennes. chiromani comme le lesso c´est notre patrimoine. Comme grand frère Ali Moindjié, j´ai peur de l´arabisation de jeunes filles comoriennes…..

Répondre à Ndewami Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*