Vers la construction du stade international de Sima

Annoncé depuis un temps par le président de la Fédération de football des Comores, l’installation devrait bientôt voir commencer ses travaux. «Nous allons bientôt lancer l’appel d’offre pour le démarrage des travaux. Nous espérons et avons l’assurance que le gouvernement donnera sa part de contribution», a confié lundi Tourqui Salim, à la radio.

Une réunion de mise au point du projet de construction d’un stade de football aux normes de la Fédération internationale de football association (Fifa), dans la région de Sima, a eu lieu au Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac) de Sima, dimanche 17 juillet dernier. Le vice-président en charge de l’Aménagement du territoire, Moustadrane Abdou, celui de la Fédération de football des Comores (Fcf), le maire de Sima, Abdou Abdallah, et d’autres personnalités politiques et du monde sportif ont été présents. L’objectif a été de mettre en place les différentes commissions chargées du suivi dudit projet. Trois ont ainsi été formées : une commission «des sages» qui regroupe les notables de la région, une deuxième dite «technique» chargée d’étudier les détails techniques du projet, ainsi qu’une commission «d’animation» qui aura pour mission d’informer et de sensibiliser la communauté de l’évolution du projet.

                                                                                750 millions de francs

Annoncé depuis un temps par le président de la Fcf, Tourqui Salim, ce stade devrait bientôt voir ses travaux commencer. «Nous allons bientôt lancer l’appel d’offre pour le démarrage des travaux. Nous espérons et avons l’assurance que le gouvernement donnera sa part de contribution», a-t-il confié lundi à la radio. Pour ce projet, la Fifa devrait apporter une aide conséquente de 750 millions de francs, destinés à revêtir le stade d’une pelouse synthétique, d’un vestiaire et d’une clôture. Les travaux restants sont laissés aux soins de la communauté et du gouvernement. La mairie, avec l’aide du pouvoir fédéral et de l’exécutif insulaire, devra au préalable régler les problèmes fonciers qui se posent sur l’actuelle aire de jeux de Sima destinée à accueillir le futur stade, assurer le terrassement du sol et construire les gradins. La Ffc laisse également le soin à ses partenaires locaux de produire son devis et de déterminer le coût financier exact de sa contribution.ffc

Le président de la Fcf avait, déjà par le passé, émis le vœu de voir l’île de Ndzuani dotée d’au moins trois stades de football aux normes reconnues, à Domoni et à Sima, en plus de celui déjà existant à Mutsamudu qui, cependant, n’a toujours pas, à ce jour, été homologué par la Fifa. Il avait aussi annoncé la réfection de certains stades à Ndzuani, comme celui de Domoni, de Tsembehu, Bandrani, Wani et Mirontsi. Le stade Muwani de Domoni a depuis été doté de son vestiaire, et la clôture du stade de Mtsimbatsi à Tsembehu a été construite et à l’heure actuelle déjà en lambeaux. A Bandrani, la clôture est actuellement entamée.

SM/Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*