Vers la fin de l’Union des Comores ?

Opinion libre: Les ingredients sont réunis pour nous signaler la fin de l’Union des Comores et de la plus incertaine des manières.
AZALI va assouvir son vieux rêve: disloquer l’archipel et enfinir avec le monopole intellectuel d’Anjouan. Et par dessus tout s’enrichir, encore s’enrichir et toujours s’enrichir.
En surfant sur des assises violentes par leur organisation et absurdes par leur résultat, AZALI attend le moment propice pour tout mettre à plat, sans recourrir à aucune juridiction.
En 2021, il s’installe à vie à Beit Salam avec le concours de ses complices d’Anjouan et de Mwali, maintenus dans le plan machiavélique par une transfusion financière et des promesses de nomination.

La crise qui sécoue l’île de Mayotte va être exploité sur tous ses contours par AZALI pour lui permettre d’atteindre son objectif sans grief de la communauté internationale et surtout de la France, puissance inluente de la région qui suit l’évolution dangereuse d’AZALI.
Le temps est venu de s’interroger sur la raison d’être d’un peuple, d’une communauté de vivants qui se dit être comme les autres Nations avec des exigences de liberté, d’indépendance, de lois.

C’est ici qu’il faut voir la mobilisation des fils de ce pays pour la défense de la survie du pays.
J’appelle le Mouvement du 11, les partis politiques et toutes les personnalités qui ont toujours su être présents pour défendre l’intégrité et l’unité des Comores à une large mobilisation au delà des simples considérations partisanes, insulaires et de cultes.

Nous avons été capables d’arrêter la folie de MOHAMED BACAR, soyons donc unis pour contrecarrer la balkanisation du pays par AZALI.
Ne laissons pas les ennemis du pays gagner.

BEN ALI.

2 commentaires sur Vers la fin de l’Union des Comores ?

  1. L’union des comores n’a jamais existé, c’est une utopie des grands comoriens….. et puis ça veut dire quoi « union » des « comores ». Parce qu’ils existe plusieurs comores. Preuve que c’est l’anarchie et la corruption qui prévalent.

Répondre à Fais Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*