Vers la levée de l’immunité parlementaire du député Tocha Djohar pour fausse identité ?

Les délits qui concernent l’utilisation de fausses identités ont de beaux jours devant eux en Union des Comores. Après le député Juwa d’Anjouan qui, avec la complicité de certains ténors, a réussir à berner tout le monde pour se faire élire conseiller sans avoir l’age requis et avec le nom de Nourdine Soula au lieu de son vrai nom Eridine Soula, le gouverneur de Ndzuani qui utilise Salami Abdou Salami et Abdou Salami Abdou si l’on se fie aux propose des conseillers de l’opposition à Anjouan, nous venons d’obtenir des informations comme que le député Tocha Djohar serait poursuivi pour faux et usage de faux. La justice Comorienne serait à pied d’œuvre pour se débarrasser de l’encombrant statut de parlementaire afin de pouvoir interroger le député de la région d’Itsandra et du parti Juwa sur sa supposée double identité. Le truculent député qui a pris l’habitude d’intervenir régulièrement dans la presse avec des positions tranchées serait poursuivi par la patrouille. Raison pour laquelle, Tocha Djohar a décidé de convier la presse à une conférence de presse ce matin pour s’expliquer. Une chose est sure, cette nouvelle affaire n’arrange pas le parti Juwa vu les derniers actualités sur ce parti. Plus d’informations dans la journée.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*