Vers une coalition anti-Mamadou ?

wpid-screenshot_2016-02-25-14-49-41-1.png

A l’instant dans les  jardins de la résidence du prince Said Ali Kemal, les candidats à l’élection présidentielle hormis ceux du pouvoir se rencontrent pour finaliser les discussions et définir les actions à mener pour faire face à la mascarade électorale orchestrée par le gouvernement.

image

Ils exigeraient toujours le recompte des voix et plus de transparence pour le second tour. Selon eux, le gouverneur Mouigni Baraka partagerait leurs revendications.

Nous savons qu’ils ne sont pas bons. Ils ont tous un passé peu glorieux. Mais s’ils arrivent à s’unir pour éviter que le vendeur de Hamdouli et de notre pétrole accède à Beit-Salam, ils rendraient un service à ce pays.

Au point où nous en sommes, il faut éviter le pire.

Toyb Ahmed

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*