Vers une solution rapide du problème de l’interconnexion ?

Ce matin dans une conférence de presse tenue par l’autorité nationale de régulation des technologies de l’information et de la communication (Anrtci), les deux opérateurs en télécommunication sont appelés à s’interconnecter dans les 15 jours qui arrivent. C’est un ultimatum lancé à Comores télécom et à Telma Comores qui n’arrivent pas à trouver un terrain d’entente pour cette épineuse question et ce depuis des mois. Des informations faisant état d’un blocage de Telma qui demanderait une licence pour l’opérateur national ont circulé ici et là bien que démenties par l’opérateur privé. Une chose est certaine, cette situation peut ne pas perdurer puisqu’elle ne bénéficie à personne. Telma Comores affiche partout qu’elle a la volonté et l’envie de s’interconnecter dès que son concurrent le jugera utile afin de mettre fin à une situation « unique dans le monde des télécommunications ». Le directeur de Telma expliquait dernièrement que « c’est bien la première fois dans le monde que deux opérateurs qui opèrent dans un même pays ne peuvent pas s’appeler mutuellement ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*