Vidéo: « Sambi ne sera pas libéré et les menaces des anjouanais ne changeront rien »

Après le diffusion en direct sur Comores infos du rassemblement des comoriens originaire d’Anjouan qui ont réclamé la libération de Sambi avant dimanche. Youssoufa MOHAMED ALI, le directeur de Cabinet chargé de la défense a déclaré aujourd’hui devant la presse, « Sambi ne sera pas libéré et les menaces ne changeront rien ». « Les leaders du rassemblement dans le naziko seront arrêtés et devront répondre à la justice » a précisé le directeur de cabinet. Regardez la vidéo ci dessous :

 

 

6 commentaires sur Vidéo: « Sambi ne sera pas libéré et les menaces des anjouanais ne changeront rien »

  1. Ahmed Abdallah avait un premier ministre Anjouanais…..
    mais le directeur de cabinet a oublié de dire que Azali a lui aussi nommé dans tous les postes clés les gens de son village et surtout de sa propre famille ou sa belle famille.
    Il faut que ce D2C arrête de mentir car le séparatisme avait perduré parce que Azali l’entretenait.
    On a perdu près de 10 ans de palabre jusqu’à l’arrivé de Sambi pour qu’une solution soit trouvée.
    le débarquement.
    Pour le cas de Mkazi, heureusement qu’il existe un endroit que l’on peut aller s’exprimer contre l’autoritarisme azalien.
    En effet, Mkazi est l’un des îlots de démocratie qui reste dans le pays.
    Ce gouvernement nous a renvoyé plusieurs années en arrière.
    Le pays retourne dans le cauchemar des tabassage, des emprisonnements politique et des humiliations des opposants.
    Azali et ses sbires quitterons le pouvoir le moment venu, j’espère que cette fois ci ils payeront toutes leurs trahisons.
    En effet, Azali a prêté serment et a juré de respecté nos institutions mais aujourd’hui il les piétine.
    Cela justifie son arrestation et son jugement par haute trahison une fois qu’ils sera en dehors du pouvoir.
    Notre pays doit changer et abandonner cette « culture du pardon » qui fait que ceux qui ont le pouvoir se permettent de faire tout et n’importe quoi car ils savent que personne ne leur demandera de compte une fois dehors.
    Un comportement qui ouvre la voix à tous les abus que ça soit pour les politiques ou les militaires.
    « NARILIPVE KISSOI YE MANA MATSO MAHARA YUZAYA M’NAHARAMOU »;

  2. Mes amis, je suis sûr que le régime va avaliser le referendum (et le score est déjà connu d’avance), Azali va rempiler pour un mandat de 5ans, mais il n’est pas sûr qu’il enchaîne avec un autre mandat après tel qu’il espère dès à présent.Ce qui est sûr, c’est qu’il y a beaucoup d’argent détourné dans la citoyenneté (et je ne dis pas que Sambi a pris) mais qu’il est plus qu’important qu’une enquête soit mené afin de savoir ce qui s’est passé et récupérer tout ce qui pourra l’être (que les autorités présentes s’empresseront de mettre dans la poche) et donc je ne comprends pas pourquoi les gens ne veulent pas qu’on convoque des gens ou qu’on les arrête (alors je sais que ce n’est pas normal que Sambi soit déténu alors même que à l’etat actuel de l’enquête, il n’était pas opportun de le mettre en résidence surveillée)

  3. Chaque île doit prendre son indépendance ou bien aller avec un pays qui voudra bien de lui car ces trois îles surtout les deux grandes îles Anjouan et Gazidja n’arriveront jamais a cohabiter ensemble car ils sont toutes les deux assoiffer de pouvoir et de domination sur l’autre.

  4. Monsieur,
    Si vous aviez un peu d’honneur et d’intelligence vous ne vous exposeriez pas de cette façon. Vous imaginez qu’à chaque fois que vous ouvrez la bouche il n’ y a que des inepties qui sortent et vous vous enfoncez encore plus.Vous ne savez même pas ce que vous voulez dire exactement. Votre haine contre les Anjouanais vous dévorera un jour. Pourquoi parler d’Ahmed Abdallah pour justifier votre haine ? En fait Sambi est accusé de quoi au juste? Tantôt il s’est comporté comme un président, tantôt il a reçu 105000 dollars bref!je vous plains car je suis sûr et certain que vous finirez tous mal. J’aurais jamais imaginé qu’il y avait dans ce pays des gens de votre espèce.

    Ahmed KADER

Répondre à ahmed omar Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*