Violence : Azali doit quitter le pouvoir …

Opinion libre: Un événement insolite vient de se produire à Mohéli avec la découverte de clous sur la piste de l’aéroport de Fomboni et le pouvoir de Moroni, par ses haut-parleurs que sont Larifou et Sounhadji de crier tout de suite à l’attentat et au terrorisme. Et d’un coup le pays bascule d’une mascarade d’Assises qui ne mobilisent plus aux clous …

Question : l’enquête est-elle déjà bouclée ?

Question : de quoi s’agit-il ? Un attentat ou un coup monté pour museler l’opposition ?

Question : Comment le président pouvait-il être visé, si celui-ci était déjà à terre à Mohéli ?

Selon les informations en notre possession, le pouvoir d’Azali est en train de recourir à des méthodes fascistes pour arracher des aveux et terroriser la population de Mohéli: incarcérations arbitraires, brutalité et tortures …

L’arbitraire doit cesser !!!

Où est le droit à la justice prôné par les Assises ?

Où sont les droits des citoyens dans ce nouvel élan pour corriger les erreurs de 42 ans d’indépendance ?

Est-ce là le chemin pour l’émergence ?

Pour notre part, nous constatons que le pouvoir actuel a banalisé la violence, et instauré un climat de violence dans le pays, les mauvais traitements envers les citoyens et le bafouement quotidien des libertés individuelles: les forces de l’ordre répriment violemment les marchands de Volo-Volo, maltraitent les usagers de la route, répriment des lycéens et leur tirent à balles réelles, répriment les réunions et manifestations, entravent la circulation des opposants …

Des hauts dignitaires du pouvoir tiennent des discours incendiaires, en vrais va-t-en guerre, menacent ou brutalisent les citoyens et la pire des violences c’est d’avoir tenu des Assises exclusives pour imposer de force des modifications constitutionnelles.

Il ne s’agit ni plus ou moins que d’un autre coup de force institutionnel dont le but est de se maintenir au pouvoir.

Le pouvoir d’Azali sème la violence et récoltera la violence …

Nous soutenons la population de Mohéli dans son refus du fricotage constitutionnel pour réduire l’autonomie des îles et liquider en fait la Tournante présidentielle. Selon les conclusions de ces mascarades d’Assises, Mohéli attendrait 20 ans avant son tour. Et ce ne serait probablement pas un Mohélien, puisque la primaire a été supprimée.

Nous appelons également les Anjouanais à faire front avec Mohéli pour faire échec au coup d’État institutionnel d’Azali

Partout il faut montrer qu’Anjouan s’oppose à ce coup de force institutionnel et à la liquidation programmée de l’autonomie des îles et de la Tournante présidentielle.

De plus, les Anjouanais n’oublient pas que l’ex-président Sambi, le traître anjouanais, s’est rendu complice de la disparition programmée de la Tournante : ne s’était-il pas présenté au tour de la Grande-comore ? et n’a-t-il pas affirmé que la primaire était seulement conçue pour les îles mais que les candidats pouvaient venir de partout; en somme au tour d’Anjouan, un Grand-comorien peut être choisi et à celui de Mohéli, un Anjouanais peut arriver au pouvoir.

C’est ce qu’a prévu Azali dans sa réforme constitutionnelle, en supprimant la primaire dans l’île à laquelle échoit la Tournante présidentielle.

Non au coup d’Etat institutionnel d’Azali !

Non à la violence sanguinaire d’Azali !

Embargos, réveillez-vous et répondez coup pour coup !

Azali s’est disqualifié en tant que président : il doit quitter le pouvoir pour que ce pays retrouve enfin la paix sociale, et une chance pour le développement et l’instauration de la souveraineté institutionnelle pour chaque île dans une Union d’États respectueuse des droits élémentaires pour tous, des droits à toutes les sphères de l’Union et des États, la justice, l’équité et la sécurité partout.

Exigeons la démission d Azali !

Vive l’Union des États des Comores et la souveraineté reconnue à chaque île !

La voix des Anjouanais en colère,

Anli Yachourtu JAFFAR

2 commentaires sur Violence : Azali doit quitter le pouvoir …

  1. Alors là je suis outré,a soifé de pouvoire jours aprés jours.Adjali ya Comores menage pas ses effort pour brutaliser le peuple,Il va jusqu’a orchestrer une bavure d’attantat contre lui.Juste pour trouver une excuse pour brutalisé le peuple Mohélien.Au arme citoyens il temps de dégager ce mercenaire de nos iles.Ne restons pas les bras coiser,Il temps de se reveiller avant que les choses en pire.Vive les Comores sans Azali vive la démocratie.

Répondre à Dastame Andy Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*