Viré, le ciel comorien se déleste de l’encombrant Jean Marc-Heintz

Réclamé à cor et à cri par le secteur privé en général et les compagnies aériennes de droit comorien en particulier, le limogeage du directeur général de l’Anacm vient d’être rendu effectif par un décret datant du 25 août dernier. Il y a de cela plusieurs semaines, des informations faisaient état de la volonté d’Azali de démettre Heintz de ses fonctions, mais la question se posait quant à son remplaçant. Visiblement, Azali Assoumani trouve en Mohamed Chanfi Ahmad le parfait remplaçant au jugé trop nuisible J.M-Heintz. Dans le decret No17-097/PR du 25 aoùt, on peut lire dans son premier article que «Monsieur Mohamed Chanfi Ahmad est nommé directeur général de l’agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie en remplacement de Monsieur Jean Marc-Heintz ». Ce dernier part mais ne laissera aucun souvenir impérissable puisqu’il est jugé coupable de la mise à mort des compagnies aériennes comoriennes et d’une guerre permanente avec la presse. La question qu’on se pose, qu’en est-il de son projet de faire renaître de ses cendre la compagnie air Comores ?

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*