En ce moment

Visée par une plainte pour escroquerie, Dhulkamal risque 5 ans de prison ferme

Le nouveau ministre des affaires étrangères comoriennes est visé par une plainte pour escroquerie. Selon l’activiste Soilih Kays, Dhooihir Dhulkamal avait déclaré qu’il ne travaille pas à la réunion depuis 2010 jusqu’à nos jours. Pourtant, il a travaillé en tant que vice-président de l’assemblée nationale.

Une vraie escroquerie. Ces faits sont punis par le code pénal. Kays a déposé une plainte auprès du procureur de la république de la réunion. Dhulkamal risque 5 ans de prison ferme et plus de 300milles euros.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*