Visite de Kiki à Anjouan

Mutsamudu,  La semaine dernière, le patron du mouvement Orange a passé 16 heurs à Anjouan pour des « travaux restreints ». Les partisans de Ndzouani et leur dirigeant ont discuté sur plusieurs points, notamment la dynamisation de ses cellules au niveau d’Anjouan.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

« Le parti Orange appelle ses élus à voter pour l’abrogation de la loi sur le monopole du riz ordinaire ». C’est ce qui est ressorti de la rencontre technique tenue à Mutsamudu la semaine dernière en présence du président du parti Mohamed Daoud Alias Kiki. « Nous proposons la meilleure solution à la crise du riz au pouvoir insulaire de l’Ile autonome de Ndzouani, tout en tirant la sonnette d’alarme sur le conflit entre les deux camps », a souligné le secrétaire général du parti au niveau d’Anjouan.

Farid Yahya, explique que « la loi sur le monopole n’est pas l’affaire d’Ali et Salim qui se disputent au stade de foot sur une question d’arbitrage. C’est une question qui engage tout le peuple. Il s’agit d’une loi votée, donc la réaction du Gouvernorat de Ndzouani n’est pas solide, même si la réalité des choses suscite un débat. La réalité démontre qu’il y a un problème de riz à Anjouan ». Ce parti implanté dans les grandes villes de l’Ile a aujourd’hui levé une partie du voile, sur ce dossier controversé.
Nabil Jaffar (HZK-Presse)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*