Visite de la marine française à Moroni

Moroni, vendredi 15 Juin 2012 (HZK-Presse) –Durant 3 jours, le patrouilleur français « Le Malin » était dan les eaux comoriennes. Ce bateau spécialisé dans la sauvegarde maritime est en mission dans l’océan indien. Une occasion pour renforcer la coopération entre le France et les Comores.

De loin, il ne se différencie pas beaucoup d’un bateau civil. Peint en blanc, ce patrouilleur ne fait paraitre que quelques aspects militaires. Mais c’est normal car « le bâtiment était à l’origine un bateau de pêche qui était arraisonné par la Marine française et après une décision de justice, la Marine l’a racheté en raison de son excellent état général et de son potentiel », assure le capitaine de corvette Hugon qui n’est autre que le commandant de ce bâtiment. Le patrouilleur en fonction depuis une année a été depuis compartimenté pour le « militariser ».

Grace à son passé civil, le bateau a la particularité d’être totalement autonome. « Il est capable de rester en mer au moins pendant 2 mois. Il a suffisamment de gasoil et d’énergie pour cette durée », indique le commandant du bateau. On y trouve tout ce qu’il faut pour assurer une ambiance de marins. Le bâtiment militaire le Malin dispose d’une salle de musculation et « parmi les rares bateaux, il est équipé de deux réfrigérateurs pour la conservation et le recyclage des ordures », poursuit le patron du bateau.

Le bâtiment qui compte 25 membres d’équipage dont 3 officiers, est affecté dans les missions de sauvegarde maritime. Il s’agit du « contrôle des pêches, la lutte anti-pollution, surveillance et sûreté maritime, recueil de renseignement, lutte contre les trafics illicites », lit-on dans un dépliant et le commandant du bateau ajoute comme autre mission «la lutte contre la piraterie maritime» qui sévit dans la zone. Et depuis sa mise en marche, ce bateau qui a comme port d’attache l’île de la Réunion a fait trois missions.

« Là on est déjà en mission », martèle le commandant. Et d’ailleurs dans le cadre de cette mission, le bateau repart ce vendredi avec 5 militaires comoriens de la garde cote. « Ces militaires comoriens qui sont des officiers et des mécaniciens vont participer à un stage. Ils vont faire de la pratique et voir comment la marine française fonctionne. Ils vont rester dans le bateau pendant au moins 15 jours et faire le tour en allant vers Mayotte, les Seychelles et terminer par la Réunion », assure l’attaché militaire à l’ambassade de France à Moroni.

Et comme pour mettre la coopération et les marins français à l’épreuve, les autorités comoriennes ont reçu une alerte au naufrage. Deux pêcheurs comoriens seraient sur le point de se noyer. Et dans les dix minutes qui ont suivi, une équipe de sauvetage a été déployée pour retrouver les pêcheurs.

A.A. Mguéni

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*