Voici ce qu’il faut retenir du congrès de la diaspora à Lyon

DECLARATION DE LYON

Le CNT, l’Union de l’Opposition, le CCED, le FUDA, le M17 et la Société Civile signataires de la Résolution Commune adoptée à Paris le 30 Août 2019, ainsi que l’ensemble des forces et personnalités qui se sont engagées contre la dictature en Union des Comores, se félicitent d’avoir réussi avec brio, la tenue d’un 1er Congrès pour une Transition Démocratique.

Cette démonstration de force organisée ce 5 octobre à Lyon, a permis de réunir plus de deux cent délégué(e)s représentant l’ensemble des sensibilités et les divers collectifs qui rassemblent les manifestants de différentes localités, dans le combat commun pour le retour à l’Etat de Droit en Union des Comores. Le Congrès s’est penché sur les préoccupations des manifestants et de leurs structures. La qualité des débats, le souci d’un sursaut national et la détermination des participants ont fait prévaloir la compréhension et l’esprit consensuel.

Le Congrès a abordé principalement les thématiques suivantes:

1. Un plan d’actions stratégique permettant d’assurer la victoire du Peuple Comorien dans ses aspirations légitimes;

2. Une structuration cohérente et efficiente de la coopération entre les mouvements mobilisés a cet effet.

3. Un Projet de Transition Républicaine et Démocratique ;

A la suite d’un débat démocratique, participatif et inclusif, les trois ateliers thématiques ont restitué en Assemblée Plénière les synthèses des travaux dont les grandes lignes sont:

♣ la mutualisation des synergies pour une plus grande efficacité de la lutte contre la dictature et pour la sauvegarde de l’Unité nationale.

♣ la nécessite de créer les conditions pour se rassembler dans un même Front pour la Transition Démocratique, en vue de renforcer l’Unité dans nos actions, visant à libérer le peuple Comorien du régime autocratique mis en place par Assoumani Azali, depuis son hold-up électoral du 24 mars 2019.

Les Congressistes appellent ainsi à poursuivre et consolider les actions déjà engagées, dans un esprit d’ouverture et de créativité, afin de rassembler tous les Comoriens épris de paix, de liberté et de justice. Et ce, dans le respect des droits humains, en vue d’une nouvelle ère de nature a rétablir la stabilité politique et institutionnelle, la cohésion sociale et pour la projection d’un développement harmonieux, durable et équitable de l’archipel, en cohérence avec son environnement international.

Fait a Lyon le 5 Octobre 2019

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*