Voilà comment ça marche l’émergence version azalienne!

Docteur Djaza, monsieur 104%, appelez-le comme vous voulez! Ce monsieur qui a failli faire basculer les Comores dans la guerre civile, l’homme qui a voulu ravir la victoire que le peuple donnait à Azaly est appelé au secours pour sauver l’émergence. En tout cas, moi, je ne crois pas à cette émergence-là. 
L’émergence d’Azali, c’est la conservation du pouvoir à tout prix. Quoi de mieux pour y arriver que de recruter celui qui avait appelé à une rencontre à l’Assemblée Nationale entre Mamadou et Azali pour un troisième tour et se refusait à donner les résultats du second tour… Le peuple vaillant qui a obligé le pouvoir Ikiliou à proclamer les résultats et à éviter la crise de l’élection ne peut accompagner Azali dans la volonté de son émergence. 
Il ne restait plus que le docteur Djaza après la cohorte de ceux qui ont rallié Azali après avoir activement milité contre sa victoire, de Larifou à A.Djaffar! Aujoud’hui le 8 septembre le bureau de la CENI est censé se mettre en place le nouveau bureau de la CENI et selon les informations qui ont filtré, Monsieur 104% va reprendre service, mais sous la coupe d’Azali. Docteur Djaza, accusé de corruption, est définitivement lavé par la seule volonté de l’Imam. En échange, il aurait juré fidélité à la CRC et à Azali et le sinistre Dafiné est attendu au secrétariat général de l’institution. 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Chatuir serait à la commande pour monter un bureau de la CENI aux ordres d’Azali. Pour ce faire, le puissant DG Chatur aurait contacté d’autres membres de la CENI pour s’assurer que le vote irait dans le sens souhaité par la CRC. Notre émergence est en marge même avec des repris de justice. De qui se moque-t-on? 

AHMED Bourhane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*