Vote de la Diaspora: Communiqué de presse du Comité Interinstitutionnel

Par la volonté de Son Excellence Monsieur Ikilliou Dhoinine, Président de l’Union des Comores et son Gouvernement, le vote des Comoriens établis ou résident à l’étranger devrait se traduire en acte dans les prochaines élections du président de l’Union des Comores en 2016.

image

Pour rendre effectif ce vote, un Comité Interinstitutionnel composé de la CENI, du Ministère de l’Intérieur en Charge des Elections, du MIREX et de la CTND – (Commission Technique Nationale de la Diaspora) est mis en place et  une mission  d’Etude composée du Commissaire de la CENI en charge de la Communication, du Directeur Général des Opérations Electorales et d’un Expert de l’Union Européenne séjourne en France; appuyée par la Commission Technique Nationale de la Diaspora et l’Ambassade de l’Union des Comores en France du 29 juillet au 7 août 2015.
En France, cette mission s’enquiert de la situation et propose les procédures pouvant faciliter l’inclusion  des comoriens établis ou résident en France dans le fichier national électoral en perspective des élections présidentielles de 2016. Reste à l’exécutif national de prendre la décision de sa faisabilité eu égard des éléments fournis par la partie technique.

A l’issu de cette mission, deux ateliers regroupant les 13 pôles spécifiés en France, ont eu lieu à Paris le 31 juillet et à Marseille le 2 août 2015 ; une frange de la communauté d’origine comorienne est rencontrée dans ces deux mégapoles. Des pistes de travail sont dégagées et les recommandations ci-dessous formulées pour optimiser les inscriptions et la tenue de ce vote:

-Continuation de  la structuration de la Communauté d’origine comorienne en France ;

-Mobilisation de la Communauté comorienne en France  pour  accueillir et accompagner les activités relatives à la préparation et la tenue de ce vote ;

-Apprêtement des structures associatives de la Diaspora comorienne en France à fournir les ressources humaines pour les activités liées au recensement des électeurs  et au vote y afférent ;

-Renforcement des liens de travail existant entre la CNTD et l’Ambassade des Comores à Paris  en vue d’identifier les ressources humaines et les moyens logistiques potentiels devant faciliter les  actions de formations, de recensement et autres à venir ;

-Engagement du Gouvernement comorien pour  la tenue effective du vote de la Diaspora à la prochaine élection du Président de l’Union des Comores de 2016.

Le Comité Interinstitutionnel

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*