Vote de la motion de censure: la désinformation de certains conseils et du gouvernorat de Ngazidja 

Comme disait l’autre, « la désinformation est le symptôme d’une démocratie malade ». Il est clair que notre démocratie subit actuellement une dégradation. D’abord, par une fracture s’agrandit de jour en jour entre nos élus et la population. En voulant se crédibiliser devant le peuple, les conseillers boycotteurs ont affiché ouvertement leur attachement au gouvernorat de Ngazidja.  Au lieu et à la place d’un débat parlementaire, ou à la limite se référer à la loi, les conseillers boycotteurs et le gouvernorat de Ngazidja préfèrent la désinformation. Pendant  que tout le monde a assisté au vote de la motion de censure le mardi dernier, certains conseillers continuent a faire croire en désinformant que le vote n’a pas eu lieu. Devant la presse qui a été aussi présente au conseil de l’ile ce mardi, les conseillers Ismaila Msaidié et Mohamed Rafiou déclarent que le vote n’a pas eu lieu. Une manière de faire la promotion du gouvernorat de Ngazidja qui a patronné et payé tous les frais aliénant à cette conférence.
Le pire en est qu’au lieu de parler de la légitimité de la motion, ils insultés ses collègues qu’ils ne savent pas ceux qu’ils vont faire la suite. Eux d’assumer devant l’ensemble du personnel de Ngazi Ngomé et Mrodjou, que se sont eux qui ont commencé la bagarre et qu’ils ne le regrettent pas. La justice sera sans doute saisie par ses conseillers pour freiner cette motion. Mais ce choix des amis et des ennemis n’est pas dans l’intérêt réel de l’ile.  Par contre, au vue de la mobilisation des commissaires et du personnel de Mrodjou et de Ngazi Ngomé, voir même le déplacement du conseillé privé du gouverneur Abdillah Mbae à cette conférence, faire croire qu’une telle déclaration ait achetée par l’exécutif n’est donc pas à exclure. par contre, il  y avait moins de bon sens et de réalisme dans leurs propositions, et leur désinformation  montre cependant que l’action de ces conseillers, n’est  que la stratégie de l’exécutif quels que soit leurs moyens, mais ils ont un objectif.
Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*