En ce moment

Vous avez longtemps traité BACAR de  »separatiste »…

ET POUR CONCLURE MONSIEUR MDAMA TOIHIR.

Vous avez longtemps traité BACAR de  »separatiste » pour son intransigeance à réclamer un juste équilibre dans cet archipel par l’application de l’accord de Fomboni.

Aujourd’hui vous le critiquez pour son refus de la violence, son refus de  »s’engager » comme vous dites, Oui mais s’engager pour aller où ?

Dans ce combat comme dans tout combat il y deux choses essentielles: L’OBJECTIF À ATTEINDRE ET LA MÉTHODE D’Y PARVIENT.

Apparemment pour vous l’objectif c’est faire partir Azali par tous les moyens, quel que soit le statut qui regira par la suite les Comores.

Alors à quoi ça sert de faire partir Azali si c’est pour se retrouver avec un système similaire, dictatorial et discrimatoire qui asphyxie les anjouanais et les comoriens ?

En quoi vous aurez gagné ?
EN RIEN !

Pour nous, l’objectif c’est rétablir l’équité dans cet archipel par la réhabilitation de l’accord de Fomboni pour qu’ ANJOUAN retrouve sa dignité pour que plus personne ne soit persécutée, spoliée où exilée pour ses convictions politiques.

NOTRE MÉTHODE C’EST LA NON VIOLENCE, LE DIALOGUE INCLUSIF, dans l’apaisement sans qu’aucune goûte de sang ne soit versé ET NOUS SOMMES CONFIANTS.

Et pour votre gouverne vous les adeptes de la violence, ce n’est pas la violence qui a fait plier le régime de l’apartheid en Afrique du Sud, fait sortir Mandela de prison et fait rentrer les nombreux exilés sud africains qui fuyaient l’injustice mais la patience et la foi de Mandela et de beaucoup d’autres en leur juste combat, et des exemples comtemporains il y en a beaucoup.

Dhoihirou Halidi
Porte parole du RENIC

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*