Windows phone 8 : le test de 01net

Dévoilé mardi, le nouvel OS mobile de Microsoft offre plusieurs améliorations et nouveautés. Le point sur ses forces et ses faiblesses.

Après plusieurs heures d’utilisation de Windows Phone 8 (sur un HTC 8X fonctionnant sous AT&T), un constat s’impose : ceux qui aimaient Windows Phone 7 aimeront cette nouvelle version du système d’exploitation mobile de Microsoft. Ceux qui n’aimaient pas son prédécesseur ne changeront certainement pas d’avis. Car si Windows Phone 8 intègre des améliorations bienvenues et offre des possibilités accrues de personnalisation, il conserve les mêmes fondamentaux. Et une interface, toujours rapide et fluide mais globalement identique.

L’écran de démarrage offre cependant deux améliorations notables : les « tuiles dynamiques » disposent désormais de trois tailles possibles et la bande noire verticale située sur la droite a disparu. Pour accéder à l’ensemble des applications, il suffit de glisser son doigt vers la gauche. Cet écran n’a pas changé.

Un OS pensé pour Facebook ?

Avec Facebook, cela permet d’afficher jusqu’à quatre photos ainsi que son dernier statut. Mais les possibilités s’avèrent pour l’instant décevantes. D’une part, cet écran n’est pas aussi dynamique que cela. Les photos affichées sont statiques et il n’est pas possible de sélectionner les clichés que l’on souhaite voir afficher (si ce n’est en créant un album spécifique sur Facebook). Et le statut tarde à se mettre à jour.

Un deuxième écran de verrouillage dynamique est disponible. Il affiche les indications météorologiques avec un fonds d’écran qui change selon le temps et l’heure. D’autres applications devraient rapidement tirer profit de cette nouvelle fonction plutôt prometteuse. Par ailleurs, jusqu’à cinq icônes peuvent être affichées en bas de l’écran pour faire apparaître les appels manqués, les SMS, les e-mails ou encore les notifications Facebook.

Internet Explorer 10 plus lent que Chrome

Autre nouveauté du nouvel OS, le Kid’s corner permet de créer des sessions pour vos enfants, en choisissant les applications auxquelles ils peuvent accéder. La configuration est facile. L’accès à cet espace s’effectue par l’écran de verrouillage en glissant le doigt vers la gauche, puis vers le haut. Son interface est simplifiée, tout comme ses options de personnalisation.

Les Rooms offrent la possibilité de créer des cercles pour pouvoir partager des contenus (photos, notes, agendas) avec différents types de contacts. Ce système, accessible via le People Hub, rappelle grandement l’application GroupMe, que Microsoft a rachetée l’an passé. Impossible dans l’état de véritablement tester le service, conçu pour fonctionner entre utilisateurs de Windows Phone. Ceux qui se servent d’autres OS peuvent également accéder à certaines fonctions mais la configuration est un peu tortueuse.

Le service Data sense, qui permet de contrôler et de comprendre l’utilisation de données ainsi que de réduire la consommation de data en compressant les pages Internet, n’est pour l’instant pas disponible. Tout comme la nouvelle application Skype, promise par Microsoft.

Windows Phone est équipé d’Internet Explorer 10. S’il constitue une amélioration notable comparé aux précédentes versions, tout n’est pas encore parfait. Seulement six onglets peuvent tourner en même temps et trois actions sont nécessaires pour passer d’un onglet à un autre. Par ailleurs, en se rendant sur Google ou sur Facebook, IE10 affiche de versions mobiles au lieu des nouvelles interfaces proposées par ces deux sites. Côté vitesse de chargement, IE10 s’avère plus rapidement qu’IE9. Mais il s’est montré, dans nos tests, nettement plus lent que Chrome installé sur un Galaxy SIII.

Bing Vision, une application de recherche visuelle

Le service de stockage dans le cloud de Microsoft est directement accessible dans les différentes applications. Une fois les informations personnelles rentrées, les documents et les photos stockés sur Skydrive apparaissent dans les applications respectives. Ils peuvent ensuite être directement sauvegardés dans le cloud.

L’appareil photo offre désormais la possibilité d’éditer les photos prises. Mais cela reste encore limité (rotation, découpage, correction automatique de l’exposition). La principale nouveauté réside dans l’apparition de lentilles, qui doivent permettre d’interagir avec des applications. Pour l’instant, l’offre se limite à deux lentilles : Bing Vision, une application de recherche visuelle ainsi que de lecture des codes-barres et QR codes, et iReport de CNN. Notons enfin que les boutons du zoom ont disparu. Le zoom s’effectue désormais en pinçant les doigts. Un mouvement un peu inhabituel qui oblige à tenir le téléphone avec une seule main.

Windows Phone 8 offre également des fonctions NFC que nous n’avons pas pu tester. Une application Wallet fait son apparition. Elle peut être reliée à sa facture téléphonique, à une carte de paiement ou à PayPal. Un onglet Deals permet de trouver de bonnes affaires autour de soi, mais les propositions sont encore très limitées. Enfin, un mot sur les cartes : Windows Phone 8 ne propose pas tout simplement pas de navigation au tour par tour gratuite, du moins sur le HTC 8X. Un manque fâcheux.

Jérôme Marin | depuis San Francisco BFMTV

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*