En ce moment

Youssoufa Mohamed Ali : «La Crc n’a aucun problème avec le parti Orange»

«Nous restons solidaires au parti Orange et à son président. Nous sommes en bon termes. Le parti Orange est l’un des premiers partenaires de la Crc depuis 2016», a déclaré hier le chef du parti présidentiel dans un entretien accordé à Al-watwan.

La Convention pour le renouveau des Comores (Crc), par la voix de son secrétaire national, a réaffirmé hier toute sa solidarité au parti Orange, appelant les militants «à ne pas céder aux manipulations et à tenir bon» à 48 heures du premier tour des élections législatives.
Youssoufa Mohamed Ali a tenu ainsi à faire une mise au point après que «des informations infondées» eurent fait état, ces derniers temps, de malentendus supposés au sein de la mouvance présidentielle au sujet des candidats désignés dans certaines circonscriptions électorales. Certains milieux inconnus auraient laissé entendre que le parti Orange ne serait pas en odeur de sainteté avec la Convention pour le renouveau des Comores (Crc).

«C’est dans l’imaginaire des gens mal intentionnés mais nous sommes en bons termes. La Crc n’a aucun problème avec le parti Orange», a-t-il réagi hier au cours d’un entretien avec Al-watwan. «Nous sommes solidaires au parti Orange et à son président. Il n’y a aucun malentendu. Le parti Orange est l’un des premiers partenaires de la Crc depuis 2016», a insisté Youssoufa Mohamed Ali pour qui la mouvance est une coalition de partis unis dans la diversité.

La paix et les valeurs républicaines

«Quelles que soient les annonces des résultats des élections législatives, la mouvance restera toujours soudée autour de la vision du président de la République», a souligné le secrétaire national de la Crc qui s’est félicité du caractère pacifique de la campagne des législatives. «Les candidats ont pu sillonner leurs régions, ils ont rencontré les électeurs, exposé leurs idées et bouclent leur campagne sans heurts, c’est une bonne chose pour le pays. C’est la victoire de tout le monde», a-t-il mentionné, appelant les Comoriens à cultiver la paix partout où ils se trouvent et à défendre les valeurs républicaines.

Youssoufa Mohamed Ali a fait savoir que le pays va franchir un nouveau palier dans sa nouvelle trajectoire dessinée depuis les Assises nationales de février 2018. A l’entendre dire, les élections législatives et communales, l’installation de la future Assemblée et des conseils communaux constituent «une étape cruciale» tant elle permettra au pays d’éviter un vide institutionnel. «Notre pays a besoin de la stabilité pour pouvoir réussir son plan de développement. Nous appelons les citoyens à toujours faire preuve de responsabilités, de civisme, nous invitons les électeurs à aller voter dans le calme et à choisir les candidats de leur choix. Et que les meilleurs gagnent», a conclu le chef de la Crc

A.K.Kemba / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*