Zaharati Madi, une femme combative endeuillée !

Elle est la responsable du Service d’écoute et de protection des enfants victimes de violence de Mohéli mise en place en 2006 par le Gouvernement de l’ile, le Reseau National Femme et Développement.  Et l’UNICEF. Elle se bat depuis plus de 5 ans contre la maltraitance à l’encontre des enfants, les abus sexuels et les viols sur mineurs. Avec peu de moyens, elle se bat tous les jours pour protéger les enfants de l’ile contre toute forme de violence. Elle écoute les victimes, les familles des victimes et agit en veillant à la prise en charge médicale et juridique de ces victimes. Elle va sur le terrain et traverse toutes les localités de Mohéli, pour sensibiliser la population sur la maltraitance des enfants. Elle contribue à la mise en place des comités des enfants vulnérables dans les préfectures de l’ile. Ces structures ad’ hoc présidées par les Préfets et regroupant les principaux acteurs impliqués dans la protection de l’enfance des différentes préfectures.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Sans moyens conséquents, hormis l’appui financier de l’UNICEF, l’appui financier de l’Organisation Riyali qui a réhabilité le siège du service d’écoute, la prise en charge ses salaires du personnel du service par l’Etat et récemment l’appui financier de l’Union européenne,  elle se bat quotidiennement pour briser le mur de silence qui entoure les cas de maltraitance a l’ encontre des enfants dans l’ile autonome de Mohéli.  
 
Elle est confrontée au retard du traitement des dossiers se trouvant à la brigade de mœurs et au parquet, aux  interventions des personnalités (notables, autorité, etc.) dans les dossiers auprès de la justice, de la brigade et des autorités locales en faveurs des agresseurs de enfants pour permettre à ces derniers d’ échapper a la justice ou de bénéficier de libération provisoire.
Cette dame courage vient d’être frappée par un terrible deuil. Elle vient de perdre son fils ainé de 17 ans dans le chavirement du bateau (Kwassa Kwassa) survenu le dimanche 27 aout à Chindini.
Votre blog présente ses sincères condoléances à Mme Zaharati Madi, à sa famille et à toutes les familles endeuillées par cet accident.  

Comores droit 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*