​AZALI a toujours su honorer Hampaga, SAMBI non… 

Pour la deuxième fois consécutives, le Président Azali confie toujours au quartier un portefeuille. Le Ministre Mahamoud Salim Hafi a été pour la première fois nommé commissaire au sport (2004-2006). Par sa volonté et sa dynamique positive, il est reconduit presque au même poste (ministre délégué du sport et l’emploi).

Si Hampanga savait que leur enfant aura toujours un devant chez Azali grâce à sa fidélité politique au programme politique initié par la bonne gouvernance du Président Azali ? Si Hampanga se touchait un peu pour se réveiller? Si Hampanga imaginait que Sambi n’a valorisé durant son régime que d’autres? Si Hampanga, si Hampanga, si Hampanga, mais si Hampanga?
En 2006, Sambi l’a violement remplacé par le fameux ZATOPEC de Mutsamudu. «Nous très reconnaissant, Azali seul qui nous valorise et nous met en honneur» confie un notable de Hampanga. Pour une autre information très alarmante, on l’a murmuré que «Hampanga n’a pas d’instruits, n’a pas d’intellectuels». Et si on veut bien réveiller ses citoyens de Hampanga, on sera indexé de tout. Quand Anissi voulait un cadre pour Hampanga, il n’a pas trouvé «qu’un métisse, Mohélien, Soilih Moussa, pour ne pas trop divaguer.
Pour pousser un peu le bouchon, regardons le pouvoir de Salami, soi-disant enfant fidèle de Sambi. Il a pris qui à Hampanga? Répondez-vous-même la question. Avant de vous dévoiler plus prochainement la haine qui se cultive à Dar Nadja entre WA BANDRANI-CONTRE WA M’TSAMDU…

Un quartier toujours oublié par SAMBI. Malgré qu’il vente qu’il soit sa base militaire. Tout est de sa famille. Hampanga réveillons, AZALI a honoré la cité deux fois, et jamais deux sans trois.
Ali Saindou

1 commentaire sur ​AZALI a toujours su honorer Hampaga, SAMBI non… 

  1. Chers amis de HAPAGA, je vous invite de chercher à comprendre l’histoire politique de ce pays, sinon vous allez me dire de me rappeller d’une chose:
    l’ingratitude reste un oeuvre qui a des eperts dans ce pays. Vous avez la memoire de poule, jusqu’à présent vous avez oublié la nomination de feu BOUSRY enfant cheri de HAPAGA à la cour constitutionnelle par SAMBI.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*