​Cette fois, Mohamed Bajrafil livre son sac

Pour un savant de ton rang, Professeur Mohamed Bajrafil, je croyais que t’allais appeler à cesser d’utiliser la religion pour les mauvaises causes, je croyais que t’allais appeler à utiliser la religion pour la bonne cause; ils sont déjà à côté de la plaque et tu leur dis, enfoncez-vous mais laissez la religion; en vérité c’est parce qu’on a déjà abandonné la religion qu’on qu’on est à côté de la plaque;
le rôle d’un prêcheur est de dire, revenez à la religion, obeissez à Dieu et à son Envoyé, parce qu’il n’y a pas pour nous musulmans, une religion et une politique; et aussi curieusement qu’on puisse les séparer, pour un croyant apte au commandement s’il est bon musulman il est nécessairement bon en politique, s’il est un bon en politique il est nécessairement un bon musulman; c’est le contraire que nous rencontrons parce qu’on réduit la religion à une composante alors qu’elle est la totalité.

Appeler ceux qui ont l’autorité de laisser de côté la religion, c’est non seulement leur fournir d’avantages les raisons d’accroitre l’injustice et l’oppression, mais aussi de s’en prendre à la religion de ceux qui veulent s’accrocher à la religion; c’est tout simplement vouloir supprimer la religion…

Le contexte géopolitique et l’état de la force ou de la faiblesse des musulmans a toujours influencé le comportement politique de la  » nation  » musulmane…

Tant que les pays musulmans adopteront des aspects laïcs des institutions, totalement ou partiellement, tant qu’ils n’auront pas donné la primauté du Qoran et la Sunnah dans l’éducation, nous continuerons à distinguer la politique de la religion, et la religion servira les mauvaises politiques…

Nous imitons les athées, les associateurs et les gens du Livre et nous nous étonnons que ça va mal pour nous;  » Celui qui abandonne Mon Rappel, à lui une vie intenable  » Qoran 

 » Les juifs et les chrétiens ne seront pas satisfaits de toi ( ô Prophète(Ç) ) jusqu’à ce que tu suis leur tradition  »

Et le Prophète Muhammad, prières et saluts de Dieu sur lui, de dire,  » Celui qui imite une communauté en fait partie  »

En tant que musulmans, nous avons obligation de dénoncer les abus tout en rappelant à l’ordre de la religion.

Mais justement comment on agit pour restaurer l’ordre lorsque l’Islam devient l’ombre d’elle-même?

Retrouvez comment Soilahuddine Ayyub al-Ansoiry a fait pour la victoire de l’Islam;

Retrouvez comment Abdulwahab, le plus détesté des mécréants, a fait pour revivifier l’Islam?

De nos jours il n’y a pas d’Islam au sens complet de la Sunnah, donc au lieu d’appeler à mettre de côté la religion, wal’inyadh billah, appelons au contraire à revenir sur les fondements de l’Islam; la laïcité n’est pas notre tradition. En Islam, la Charia garantit la laïcité en échange de la justice et la protection, pour toutes les tendances, mais la laïcité garantit la liberté de culte en échange de la licence; mais cette islam a disparu tellement qu’on prête à la laïcité toutes les grandes vertus du monde .

Oeuvrons pour la Renaissance de l’Islam, construisons nos madrasa pour l’enseignement du Qoran et la Sunnah,

ainsi les mosquées et les bureaux seront fréquentés par des hommes charitables plutôt que par des voleurs.

Au fait, je rappelle que Cosette ne voulait pas convertir les comoriens, elle voulait qu’on puisse dire un jour qu’elle est meilleure qu’un musulman, on dirait qu’elle a réussi! 

Jamais, aux yeux de Dieu quelqu’un qui ne croit pas à tous les articles de foi musulmane n’attend plus de récompense auprès de sa Majesté, même s’il donne en aumône l’équivalent des montagnes en or.

Nous prechons, c’est Dieu qui guide…

Disons à nos dirigeants de se conduire sous les directives de la Sunnah authentique ( je sais qu’il y a des courants qui feignent de croire seulement au Qoran ), et appliquons-nous à les enseigner et à les transmettre aux générations futures.

Enlevons de nos têtes la mentalité d’attendre que l’Arabie saoudite assure le bien-être de notre pays, ou qu’un autre pays s’en charge à notre place; une population frère ne pourra rien pour nous si nous continuerons à attendre des frères qu’ils planifient et contribuent pour nous sans volonté manifeste de notre part à savoir ce que nous voulons et comment nous ne le voulons.

À la question, où va l’argent des petromonarchies, tout comme l’argent des matières premières de l’Afrique, l’argent des poissons de Comores, tous ses milliards servent à:

– financer et équiper les industries d’armement des occidentaux pour protéger les arabes, les musulmans, les africains et les comoriens qui vivent en Occident et tuer ceux qui sont restés dans leurs pays

– financer et développer les industries agroalimentaires de l’Occident pour nourrir les immigrés et et affamer les  » je reste ».

Voilà, vous êtes les bénéficiaires au même titre que les populations occidentales, car les oppresseurs de chez-nous, dans le Sud, sont des marionnettes de vos gouvernements du Nord; n’es-tu pas fier d’être français ?

Muhammad Soidrouddyne Hassane 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*