​De l’eau dans le gaz entre la France et les Comores

Les Rencontres de la coopération décentralisée France-Comores qui devaient avoir lieu mercredi et jeudi au Palais du peuple de Moroni ont finalement été annulées. La présence, souhaitée par la France, d’élus venant de l’île de Mayotte a été le grain de sable enrayant tout le mécanisme d’un événement destiné à renforcer les liens d’amitié entre les collectivités territoriales des deux pays.

Dans la délégation française, on attendait des élus de La Courneuve et de l’île de la Réunion. Seulement des élus mahorais figuraient aussi dans la liste des invités transmise au ministère comorien des Affaires étrangères. Il a aussitôt réagi en faisant savoir à l’ambassadeur de France aux Comores qu’il était hors de question que des élus de Mayotte viennent représenter la France à Moroni et encore moins dans la foulée du dérapage d’Emmanuel Macron.
Les élus réunionnais ont tout de même fait le déplacement dans la capitale comorienne. En revanche, les élus de France métropolitaine ont annulé leur visite. Une manière pour la France d’exprimer sa colère d’avoir vu sa copie corrigée par la partie comorienne.
L’événement annoncé initialement devait se dérouler ce mercredi et jeudi en grande pompe. Il se résumera finalement à une rencontre plutôt informelle entre les élus de la Réunion et une délégation de maires comoriens dans un lieu neutre, par courtoisie.
RFI

A voir aussi :

3 commentaires sur ​De l’eau dans le gaz entre la France et les Comores

  1. Croyez vous que les Réunionnais ne connaissent pas les problèmes de Mayotte qui sont liées à cet exode massif des comoriens fuyant la misère chez eux et venant nous piller à Mayotte. Rien que 80% des détenus à la prison de Majicavo sont des Comoriens . cela explique . Dès qu’ils débarquent à Mayotte , ils se croient que tout leur ait du.
    Les Réunionnais aussi sont confrontés directement de cet afflux qui abondent les structures administratives de Mayotte .
    Et ne vous voilez pas la face , meme si la délégation Réunionnaise est venue , elle ne manquera pas à vous mettre face à votre responsabilité face à ces milliers de mort qui meurent sur le lagon de Mayotte .
    Le visa balladur n’est en aucun cas responsable de ce drame .
    Les politiques Comoriens sont perpétuellement de nature vouloir dire que ces sont les autres ( la France , Mayotte etc …) qui sont les causes de leurs malheurs . ILs ne sont jamais responsables de leur ingérence, de leur corruption . VIVE LES COMORES LIBRES ET INDÉPENDANTS .

  2. J’espère qu’Azali a afin compris qu’il a commis durant sa première présidence plusieures erreurs politique en retirant l’affaire de mayotte à l’ONU et en autorisant les mayorais à participer dans les jeux de l’Ocean Indien.
    Il avait rompu ainsi avec les politiques de ces prédécesseurs qui consistaient à tendre la main sans lâcher une pouce sur nos revendications.
    Par ailleurs, Sambi durant sa campagne, avait promis de remettre l’affaire de Mayotte à l’ONU, chose faite.
    Mais après avoir rencontré Sarkozi à Paris, il l’a, à son tour, retirée .
    Nos autorités se sont montrer trop naïf sur cet affaire car on continue à considérer la France comme une ami, mais un ami qui vous a coupé une patte.
    La France sait que les comoriens continuerons à faire les naïfs, elle continuera à nous balader.
    Azali revient sur les pas de ces prédécesseurs mais le mal n’est-il pas déjà fait.
    Il n’est jamais tard de bien faire!
    Je suis fier de mon pays!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*