​La chasse aux iraniens continue : la fondation Tibyane et Al-Madinah University ordonnés à fermer

Après la lettre du ministre de la santé, Moussa Mahoma, signifiant au président de la polyclinique Helal, le refus du gouvernement comorien au renouvellement de l’accord de coopération de la polyclinique du croissant-rouge iranien à Moroni, le ministre de l’intérieur porte-parole du gouvernement, qui assure en même temps l’intérim du ministre de l’éducation nationale, Mohamed Daoud, vient d’adresser, le 11 de ce mois, deux lettres différentes, pour annoncer au directeur générale de la fondation Tibyane et au président d’Al-Madinah University for science and technology (deux établissement privés de la république islamique d’Iran), la décision du gouvernement comorien de fermer ces deux établissements près-cités.
Dans ce courrier, le ministre de l’éducation par intérim et porte-parole du gouvernement n’a pas manqué de renouveler la gratitude et la reconnaissance du gouvernement comorien aux établissements privés d’enseignement supérieur pour la large contribution apportée ces dernières années au développement socio-économique de l’union des Comores grâce à la formation de futurs cadres du pays.

«Dans le cadre des nouvelles orientations stratégiques du nouveau gouvernement en matière d’éducation dont l’objectif est de mieux coordonner, organiser et faciliter l’insertion socio-professionnelle des diplômés de l’enseignement supérieur, le gouvernement comorien a décidé, à travers l’université des Comores, d’assurer dorénavant la formation supérieur et je vous rassure que des démarches seront mises en places afin d’intégrer les étudiants des deux structures au sein de l’université des Comores», lit-on dans la lettre. En conséquence Mohamed Daoud les a demandés de ne plus procéder à aucune nouvelle inscription dès la rentrée scolaire et universitaire en cours, et de prendre les dispositions nécessaires en vue de cesser toutes activités liés à l’enseignement supérieur. 

La question qu’on se pose, combien de milliards de nos francs, le gouvernement bénéficiera avec la fermeture de la polyclinique et deux établissement d’enseignement supérieur ? On se souvient qu’en janvier dernier, le gouvernement d’Ikililou a accepté par le biais du ministre des affaires étrangères de rompre les relations diplomatiques avec la république islamique d’Iran et fermer sa représentation diplomatique à Moroni, le gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite avait accordé une aide budgétaire de 20 milliards de nos francs. Cette fois-ci avec la fermeture d’un centre hospitalier et deux établissements d’enseignement supérieur, on peut espérer près de 60 milliards de francs comoriens.

Ali Abdou

4 commentaires sur ​La chasse aux iraniens continue : la fondation Tibyane et Al-Madinah University ordonnés à fermer

  1. On voit la face cachée D’Azali…Dieu voit tous…Une telle démarche c’est un suicide aux personnelles qui travaillent dans ces établissements. Notre Pays si petit ne devrait pas rentrer dans les histoires de petro dollars… Azali ne fera rien en matière d’emplois-jeunes… il fera pire que le précédent gouvernement… Rien n’étonnant… En Afrique une fois qu’une nouvelle équipe dirigeant arrive premier mesure Détruire ceux qui marchent.. Ngarivoukawo

  2. Il est absolument une situation malheureuse que le gouvernement Comorien a décidé de fermer toutes les institutions iraniennes aux Comores. L’autorité comorienne ont échoué à comprendre que l’idéologie wahhabisme est plus dangereux que l’idéologie du chiisme. La plupart des terroristes atrocités commises à travers le monde moderne, tous les terroristes étaient affiliés avec le wahhabisme d’Arabie Saoudite. Faites vos recherches avant de signer touts accord avec les Saoudiens.

  3. Merci AZALI maintenant tu fais comme Mmadou tu continue à detruire le peut qu’on a par accepter les idées folles de l’arabie saoudite qui soutient le terrorisme
    On devait pas avoir de relation avec un pays comme l’arabie saoudite qui a delenché des guerre en irak en syrie eu au yemen le roi d’arabie saoudite n’est pas musulman c’est un terroriste

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*