​Les Comores avec les moyens du bord 

Nous pouvons supposer que nos îles restent des petites concessions où naissent des gens plus malins que d’autres ou plus raisonnablement plus menteurs .
Ces espèces concourent aux suffrages, y parviennent à leur fins en éblouissant la conscience collective , résultat du statique vécu à nos jours .

Fonctionner avec les moyens du bord  suppose un préalable qu’ est l’implication de tous , malheureusement les concessions héritées de nos ancêtres subsistent encore dans nos subconscients et rendent très aléatoire la formation d’une nation au sens noble du terme .

Le tollé soulevé par une éventuelle supression de la tournante plaide pour un exemple palpable, raisonnant pour un groupe contre un autre , une vision à somme nulle , dans la mesure où chaque île considère qu’elle doit  gagner contre l’autre , la notion d’intérêt national y trouve frontière, la difficulté de notre mal être peut trouver une explication irrationnelle dans cette absence à discerner le mal du bien .

Daoud Halifa

 

A voir aussi:

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*