​Mme Josefa Marrato, ancien représentant de l’UNICEF aux Comores est décédée 

​Mme Josefa Marrato, ancien représentant de l’UNICEF aux Comores d’aout 2005 à septembre 2009 est décédé ce 2 septembre 2016, au Mozambique, son pays natal, après avoir lutté contre la maladie durant des années.
A son arrivée aux Comores, le pays était  en plein exercice de revue à mi-parcours du Plan cadre des Nations Unies pour le Développement et du programme de coopération Comores-UNICEF 2003-2007. Avec un œil extérieur, au regard des priorités nationales, des ambitions et volonté affichées par le Gouvernement de l’Union des Comores, elle avait compris que l’enjeu était de taille et que l’UNICEF devait jouer un rôle important dans les efforts du pays pour la réalisation des droits des enfants et l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement – OMD. Elle s’ était  tout de suite engagée à œuvrer à créer les conditions préalables du développement de la capacité de gestion du bureau de l’UNICEF Comores, à savoir : tout mettre en œuvre pour mieux restructurer le nouveau programme de Coopération 2008-2012, se donner un cadre de gestion efficace, élever le bureau pays à un rang comparable aux autres bureaux de la région, augmenter les ressources humaines et financières indispensables pour atteindre les objectifs fixés.
Durant sa mission aux Comores, le Bureau de l’UNICEF Comores est devenu autonome de celui de Madagascar le 1er janvier 2008, les effectifs du personnel sont passés de 16 à 24 personnes, le budget du programme de pays est passé de 1,500,000 US $ à 3,500,000 US $ par an et les capacités opérationnelles pour répondre aux besoins du pays ont été augmentées.
Durant son séjour aux Comores,  l’environnement juridique en faveur des enfants a connu une nette amélioration et la situation des enfants et des femmes a été mieux connue grâce aux différentes études et rapports réalisés sur le plan national et régional notamment par l’ Observatoire des Droits de l’ Enfant de la Région Océan Indien (ODEROI). L’accès à des services sociaux de base de qualité  a connu unenette augmentation.  Différentes politiques sectorielles qui couvrent les principaux droits de l’enfant ont été élaborées et des nouveaux partenariats ont été établis.
Dans le domaine de la survie et du développement de l’enfant, 
    les couts de la réduction de la mortalité maternelle et infantile ont été évalués  pour atteindre les objectifs 4 et 5 des OMDs et une stratégie de mobilisation des fonds y afférents est disponible.

  
     Une stratégie nationale de lutte contre la malnutrition incluant le système  de surveillance de l’état nutritionnel des enfants est  mise en place.

    Les capacités nationales de préparation et de réponses aux urgences sont renforcées et des nouveaux donateurs se sont positionnes.


Au niveau de l’ éducation de base deux grandes réalisation ont été obtenues :  il s’agit notamment de la mise en place des reformes des curricula de l’enseignement primaire qui offre une occasion unique pour l’amélioration de la qualité des enseignements et des apprentissages, et de l’intégration de l’enseignement coranique rénovée dans le système éducatif national qui s’appuie désormais sur trois prototypes d’ECR, un par ile, pour l’expansion du Développement de la petite enfance.
Dans le domaine de la protection des droits de l’enfant, la ratification des deux protocoles additifs de la Convention relative aux droits de l’enfant et la criminalisation des abus sexuels sur mineurs, renforcent l’environnement protecteur de l’enfant. Les services d’écoute et de protection des enfants victimes de violence ont été  intégrés dans les services publics des iles autonomes.
En quittant les Comores pour Djibouti en septembre 2009, les objectifs de Mme Marrato ont été atteints :  Il s’agit plus particulièrement de l’ouverture du Bureau de l’UNICEF aux Comores à des nouveaux horizons et à des nouveaux financements notamment arabes, l’arrivée aux Comores du Directeur Régional de l’UNICEF, dont la dernière visite d’un tel niveau datait de 1980, l’ attention accordée au pays par le  et bureau régional et le siège à New York et l’élargissement du partenariat et des ressources.   
Après les Comores, Mme Marrato a été représentant  de l’UNICEF successivement à  Djibouti et en Gambie.
Paix à son âme.

Comores Droit

1 commentaire sur ​Mme Josefa Marrato, ancien représentant de l’UNICEF aux Comores est décédée 

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*