​Les preuves de l’usurpation d’identité du député Nourdine Soula 

Histoire incroyable mais vraie. Voici les preuves montrant que Nourdine Soula a menti sur son âge mais surtout sur son identité. 

Le conseiller de l’île d’Anjouan, élu en 2015, est passé au rand de député. Ceci en violation de l’article 182 du code électoral qui requiert l’âge de 25 ans pour être candidat. Or, il en avait 22 ans lors de l’élection du 25 janvier 2015. Voir ci dessous.

Youssouf Abdoul

1 commentaire sur ​Les preuves de l’usurpation d’identité du député Nourdine Soula 

  1. C’est la première fois dans l’ histoire de Comores champions dans le monde entier en matière d’ usurpation de l’ Etat civil , surtout pour diminuer l’ âge , que nous trouvons un cas contraire . Cela doit rester dans les annales .
    En 2012 , à Mayotte la juge des enfants a pèté un cable et a démissionné de ses fonctions après avoir jugé maintes reprises de soi-disant mineurs Comoriens . Après les avoir jugé une première fois , ils ont 17 ans, donc ne peuvent pas être incarcérés mais 3 ans après ils commettent toujours les mêmes vols et infractions , attrapés et mises en garde à vu, leurs mamans depuis Anjouan ou Gd Comores les envoient de nouveau Extrait de naissance , passeport avec CHANGEMENT DE DDN , qu’ils ont à peines 12 ans . Les Comoriens , au lieu d’ avancer en âge, ils reculent, AU LIEU DE GRANDIR , ILS RESTENT DES ETERNELLES MINEURS ADOLESCENTS.
    Cet affaire est devenue banal si bien qu’ici à Mayotte ne les croient plus jamais sur leur âge, ON a même retrouvé à plusieurs reprise des adultes de 25 ans sur bancs les classes de 3 ém ici à Mayotte , et apprenaient la séxualitée à nos enfants . VOILA LE CARACTERE NUISIBLE , PERVERS ET DANGEREUX d’ une république Bananière et corrompu à tout les niveau et le pire ils se battent tous les jours pour une sordide intégrité pour rejoindre leur union corrompu. .Il fut un moment ou un certificat d’ âge apparent établie par radiographie osseux était éxigé par les parents d’ élèves Mahorais pour tous les soi-disant mineurs éternels Comoriens qui voulaient intégrer nos écoles .
    Maintenant ,c’est le sens inverse , pour se faire élire Député aux Comores , il faut augmenter son âge si on a pas l’ âge requit . Vraiment ça doit encore rester sur les annales .
    Connaissant une vielle dame Comorienne qui travaille dans une administration public à Marseille et devrait partir à la retraite depuis 2013 , elle ne partira qu’en 2018 pour toucher une retraite décente, très fatiguée ( PITIÉE , MASKINE ) , elle regrette énormément d’ avoir falsifié son état civile en reduisant son âge de 6 ans .
    Dans la vie , le mensonge et la tricherie nous rattrape rattrape toujours un jour ou l’ autre de notre vivant avant de rentrer dans notre dernière demeure .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*