10 militaires dont 2 sous-officiers seraient radiés dans l’armée sur ordre de Ramadhoine

Licenciement abusif ?
10 militaires dont 2 sous-officiers seraient radiés dans l’armée.

L’histoire commence à l’île de Moheli. En mission dans cette île, ces militaires auraient provoqué  » des incidents et des dégâts « . Des prétextes qui suffiront au duo composé du chef d’État major et du commendant Ramadhoine chef également de la gendarmerie de se débarrasser de ces sous-officiers sans pour autant chercher à jetter un œil sur le rapport des autres millitaires présents, n’en parlons plus d’enquête.

« Ils dérangeaient « . Pire, le commendant de la gendarmerie aurait manigancé et manipulé le contenu du dit rapport :  » Ramadhoine nous appelé pour des demandes des rajouts de certains éléments sur notre rapport. D’ailleurs, ils n’ont jamais lu ce qui a été écrit. J’ai compris qu’ils voulaient vos peaux et ils l’ont eu. Je ne peux pas comprendre qu’il y a des dégâts qui ont causé des pertes humaines et qu’aucune personne n’a été radiée et que vous soyez radiés pour cette affaire. Récemment à Moheli, la PIGN a assassiné un enfant. Il n’y a pas eu des licenciements « , un des rapporteurs.

L’un des victimes voudrait porter plainte. Mais il ne croit plus à la justice comorienne :  » je voidrai porter l’affaire devant le procureur mais c’est le même réseau « .

Le commandant Ramadhoine protège des gendarmes originaires de la région d’Itsandra. Les sous officiels licenciés faisaient de l’ombre à certaines personnes d’Itsandra.

Le gendarme qui a tué Gazon est toujours en poste on vous laisse deviner la raison….

1 commentaire sur 10 militaires dont 2 sous-officiers seraient radiés dans l’armée sur ordre de Ramadhoine

  1. Ces militaires radiés n’ont qu’à chercher à se venger c’est tout , être militaire et se voir mettre à la porte sans raison c’est une occasion en or de jouer le Rambo , sauf que ce sont tous des militaires corrompus , juste manger et dormir , pauvres nuls . C’est pour quoi quand il y’a un mort d’un militaire au Comores il faut faire la fête car un virus de moins disparus . Ya des pays où un militaire a de la valeur moral et humaine aux yeux de son peuple mais pas aux Comores , ils sont que des vauriens c’est pour quoi Dieu n’a jamais amélioré leur mode de vie . Ils vivent misérablement de leurs uniformes et chaussures pourris pour mourir misérable , voilà le vrai portrait d’un militaire comorien .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*